Mahi Binebine remporte le Prix du roman arabe à Paris

Mahi Binebine remporte le Prix du roman arabe à Paris

Le romancier marocain Mahi Binebine a reçu le Prix du roman Arabe, décerné à Paris et récompensant les meilleurs romans arabes édités cette année en France. Pour sa troisième édition, le Prix du roman arabe a été remis lundi à l’Institut du Monde arabe (IMA) à Binebine pour «Les étoiles de Sidi Moumen» (Flammarion) et à l’écrivain algérien Rachid Boudjedra pour «Les figuiers de barbarie» (Grasset). Ce prix, qui entre dans le cadre des initiatives culturelles du Conseil des ambassadeurs arabes accrédités en France en partenariat avec l’IMA, prime les œuvres de haute valeur littéraire écrites en arabe et traduites en français ou directement écrites en français. Les deux lauréats ont été sélectionnés par un jury composé notamment de Mme Hélène Carrère d’Encausse, présidente d’honneur, Dominique Baudis, Tahar Ben Jelloun, Pierre Brunel et Elias Sanbar. «Les étoiles de Sidi Moumen», une fiction inspirée des attentats de Casablanca (mai 2003), sera porté au grand écran par le cinéaste Nabil Ayyouch, avait confié à la MAP l’artiste au talent avéré Mahi Binebine. Dans «Les figuiers de barbarie», Rachid Boudjedra raconte à travers le destin de deux hommes, qui se retrouvent côte à côte dans le vol Alger-Constantine, qui se confond avec celui de tout un pays. Fondé en 2008, le Prix du roman arabe, doté de 15.000 euros, ambitionne, à travers le sacre d’un écrivain de latent, de consolider le dialogue interculturel entre le monde arabe et la France en mettant en avant la littérature arabe traduite ou écrite directement en français.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *