Manal El Kabbaj, la petite perle du malhoune

Manal El Kabbaj, la petite perle du malhoune

Àgée d’à peine 11 ans, la petite Manal El Kabbaj est une voix montante du malhoune. Elle a commencé à chanter à l’âge de 7 ans. « La première fois que j’ai chanté devant le public, c’était lors d’une cérémonie célébrée par une association », raconte-elle dans un ton innocent. Elle apprend ses leçons d’école en chantant, une manière qui lui a permis de réussir dans son parcours scolaire. «Elle a réussi à apprendre par cœur 21 qassidas de malhoune», déclare le père de Manal. La jeune fille chante la qassida El Bourakia, la poésie la plus célèbre de Cheikh Benmeki. Ce texte est connu et diffusé largement au sein des Aïssaoua et dans le malhoun. «J’aime chanter cette qassida très connue dans le malhoun, celle-ci parle du Prophète», ajoute-elle. Chanter du malhoune est loin d’être une affaire aussi facile pour un enfant âgée de 11 ans. «J’aime l’art du malhoune car c’est un art ancien et respecté», avoue-t-elle. «Chaque année, Manal est la première de sa classe, je suis fière d’elle», affirme son père. La star du malhoune venue tout droit de Moulay Idriss Zerhoun, chante également des chansons des Issaoua , d’Oum Kalthoum et des chansons marocaines. Fascinée par la chanteuse Majda El Yahyaoui et feu Haj Toulali,cette petite star montante rêve de ressembler à cette chanteuse. «Quand je serai grande je voudrais être aussi talentueuse que Majda El Yahyaoui». Enthousiaste et amoureuse de cet art, elle ne cesse de cacher son amour vers le chant. «Je sais que je suis encore petite pour chanter le malhoune mais je pense que l’âge n’est pas un obstacle. L’essentiel pour moi est de chanter ce genre d’art. Je me retrouve dans le malhoune», dit-elle. De concert en concert, et grâce à sa voix innocente et cristalline, elle a réussi à accumuler plusieurs distinctions dans plusieurs Festivals tels : le Festival des musiques sacrées de Fès, le Festival international de l’enfant à Rabat, le Festival de l’art à Casablanca et bien d’autres. La petite star Manal vit aujourd’hui un vrai petit conte de fées. Chaque jour, elle se bat pour devenir une grande chanteuse du malhoune. Elle suit ses études au conservatoire de musique de Meknès, où elle prend des cours de solfège. Elle se prépare pour chanter dans les prochains festivals tels, le festival d’Essaouira, Festival de Fès et le Festival d’Assilah.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *