MAP : Belhaloumi tire sa révérence

Diplômé en presse-information de l’institut des hautes études des communications sociales (IHECS), major de sa promotion, M. Belhaloumi est entré à la MAP en janvier 1978. En octobre 1978, il a été nommé chef du bureau de la MAP à Bruxelles auprès de la Belgique et des institutions européennes (Commission européenne, Conseil des ministres et Parlement européen à Strasbourg, poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination en octobre 1999 en tant que directeur de l’Information. Chargé de cours à l’Institut de journalisme à Bruxelles depuis 1989, M. Belhaloumi (52 ans) est marié et père de quatre enfants.
« Ahmed Belhaloumi, a servi près d’un quart de siècle cet établissement. Il a contribué, durant les trois années qu’il a passées à la tête de la direction de l’information, à la création d’une nouvelle dynamique. Il a oeuvré au développement du secteur par la promotion de la production, l’adoption d’une charte d’honneur, la tenue de réunions de rédaction régulières, la consécration de la présence de l’agence dans les différentes activités nationales et l’extension du réseau des correspondants régionaux et internationaux ».
Ces propos émanent de Mohamed Yassine Mansouri, directeur général de la MAP. Et ce dernier de poursuivre que cette nouvelle dynamique, est perceptible également à travers la désignation au sein de la rédaction centrale, de jeunes cadres journalistes sélectionnés selon des critères professionnels basés sur la compétence et le mérite. Ce qui a donné selon M.Mansouri, un nouveau souffle aux services rédactionnels.
M. Belhaloumi a contribué aux côtés de ses confrères, à la consécration de l’ouverture de l’agence sur toutes les composantes de la société civile, sur un pied d’égalité. S’exprimant en tant que «mapiste» et non en tant que directeur de l’Information, M. Belhaloumi a rendu un hommage à la modestie due à l’anonymat de l’agencier, au sérieux et à la compétence de ses confrères. «Trois ans déjà, quel chemin parcouru.
Notre génération vit une époque extraordinaire. Dans le monde entier, les entreprises changent de plus en plus vite et de façon encore plus imprévisible que précédemment», a-t-il souligné. «Trois ans déjà. En jetant un coup d’oeil au rétroviseur, tout mapiste digne de ce nom ne peut être que fier du chemin parcouru. La route reste toutefois longue». poursuit le directeur partant. Après avoir exprimé sa gratitude et sa reconnaissance à Yassine Mansouri, M. Belhaloumi a adressé ses «voeux de courage et de succès à tous ceux qui assument des responsabilités dans le destin de l’agence . «En vérité, je ne crois pas aux merveilles car la responsabilité n’est principe de jouissance que pour les indignes : pour les autres, et en particulier pour notre directeur général, c’est un devoir à assumer lorsqu’on est choisi à un moment fort de l’existence », a-t-il indiqué.
Pour conclure, M. Belhaloumi a été très diplomatiquement circoncis : «Quant à moi, je quitte mes fonctions avec le sentiment de la mission accomplie».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *