Marouan Benabdallah, un talentueux pianiste marocain en tournée en Amérique

Marouan Benabdallah, un talentueux pianiste marocain en tournée en Amérique

A 27 ans, Marouan Benabdallah, pianiste-concertiste marocain de carrière, se présente comme un jeune musicien aux compétences et au talent confirmés, et cultivant un répertoire qui comprend certaines des œuvres musicales les plus prodigieuses des grands compositeurs mondiaux, du calibre de Bach, Bartok, ou encore Beethoven.
Diplômé d’honneur de l’Académie Franz Liszt de Budapest et Grand prix du concours international de piano à Andorre, Marouan Benabdallah a su impressionner par son talent inné et la précision de sa musique, un auditoire de fins connaisseurs venus l’écouter à l’occasion d’un récital organisé, dimanche 15 novembre soir, à la résidence de l’ambassadeur du Maroc à Washington. Interprétant avec brio la «Partita en ré majeur et Chaconne» de J.S Bach, la «Suite Bergamasque» de C. Debussy et des œuvres de F. Liszt dont la fameuse Rhapsodie hongroise N°2, le jeune pianiste a fasciné par la finesse et la singularité de sa prestation et l’aisance de sa technique, ainsi que par son sens infaillible du rythme et du style. Né d’un père physicien, marocain, et d’une mère musicienne hongroise, Marouan est initié dès son plus jeune âge à la musique et aux subtilités du piano. Son talent est doublé d’une approche originale et d’un désir de faire valoir, à travers la musique, la diversité et l’ouverture culturelle du Maroc. «La partie marocaine dans ma musique, c’est le sens du rythme et le fait que la musique soit vivante», a-t-il confié à la MAP.  Pour lui, la musique est un univers essentiellement lyrique et où le chant est considéré comme modèle à la musique instrumentale, puisque la valeur fondatrice de l’art réside dans sa capacité à émouvoir, et la voix, étant l’instrument le plus humain, traduit l’expression la plus immédiate de la sensibilité.
Et d’ajouter que son souci est de toujours essayer de jouer au piano de «manière différente» en faisant en sorte que ses prestations «soient plus vivantes, de manière à ce que le public reste toujours captivé».
Natif de Rabat en 1982, Marouan s’enthousiasme pour le piano dès l’âge de trois ans et prend ses premières leçons à quatre ans avec sa mère hongroise professeur de musique.
A l’âge de 13 ans, il quitte déjà le Maroc pour poursuivre ses études musicales en Hongrie où il intègre le Conservatoire Béla Bartok de Budapest.
Cependant Marouan s’est toujours senti musicien avant de se percevoir comme pianiste. Comprendre comment fonctionne la musique est pour lui un besoin premier, c’est pour cette raison qu’il étudie d’abord la théorie, l’analyse, le contrepoint et la direction pour ensuite intégrer parallèlement la classe de piano de Gabor Eckhardt.
Il poursuit ses études durant cinq  ans à la prestigieuse Académie Franz Liszt , d’où il sort diplômé en 2007.  Entre des concerts organisés aux quatre coins du monde, Marouan partage actuellement son temps entre Budapest et Paris. Après des prestations à Minneapolis et à New York, Marouan Benabdallah va se produire dans les mois à venir en France, en Chine, en Suisse, en Inde et en Hongrie.
Le Maroc ne sera pas en reste dans son agenda puisque ce jeune pianiste entend donner cette année au moins neuf concerts dans le Royaume, à Rabat, Casablanca et Marrakech.
Pianiste et musicien confirmé, Marouan Benabdallah, dont la carrière musicale internationale est bel et bien lancée, ne cache guère son ambition de devenir un jour chef d’orchestre. Un objectif à la portée de ce jeune artiste marocain pétri de talent.


Naoufal Enhari (MAP)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *