Marrakech à l’heure de la poésie

Marrakech à l’heure de la poésie

Les muses sont de retour. A l’occasion du 21 mars, Journée mondiale de la poésie, Marrakech a mis les petits plats dans les grands pour donner à l’événement sa véritable dimension. Lectures poétiques à ciel ouvert, ateliers d’écriture, cycle de projections ciné, «raids poétiques» et autres activités figurent au programme de la 4ème édition du «Printemps de la Poésie», prévue du 19 au 24 mars à Marrakech. Une semaine entière pour fêter le 21 mars! L’initiative, qui porte la signature de l’institut français de Marrakech, n’est pas le fruit du hasard. Le 21 mars a été proclamé, en 1999, Journée mondiale de la poésie sur la proposition du Maroc, à travers la Maison de la Poésie. C’est pour le Maroc un jour de victoire. Le Printemps de la Poésie de Marrakech, né dans ce contexte glorieux, se veut l’une des manifestations poétiques phares. Il vient principalement consacrer ce choix, en mettant en place une programmation à la hauteur de l’événement. Le bal sera ouvert à la veille de la Journée mondiale de la poésie, par des récitals éclatés sur différents endroits éloignés de la ville ocre : la place Jamaâ El Fna (mardi 20 mars, à 18 heures, du côté des calèches), ensuite les beaux jardins de la Ménara (samedi 24 mars, à 11 heures), et puis les jardins de l’institut français de Marrakech (samedi 24 mars, à 17 heures). L’IF de Marrakech a fait appel à deux comédiens, en l’occurrence Pascal Barraud et Adnane Mouhejja, pour proposer des lectures, en français et en arabe, de différents extraits de la poésie contemporaine. Entre-temps, dans la catégorie intitulée «Découvrons la poésie», le même institut prévoit une tournée poétique dans les différents établissements scolaires de la ville. La formule est simple : durant toute une semaine, jour pour jour, des comédiens, des membres de la compagnie « Eclats de lune », par groupe de deux, un arabophone et un francophone, font irruption dans les classes pour lire un poème. Ce poème, écrit à la main, sera ensuite laissé dans la classe visitée, en guise de trace d’un passage que l’on veut marquer à l’encre indélébile. Dans le même esprit, mais cette fois sur le créneau de l’initiation à l’écriture, les organisateurs prévoient des ateliers de formation à la « confection » des vers au profit des « poètes en culottes courtes ». Un « bataillon » d’encadreurs, constitué d’enseignants, a été mobilisé pour accomplir cette mission pédagogique dans les établissements scolaires suivants : Aghbalou- Ourika, Ibn Maja, Cadi Ayyad et Ibn El Benna. Les travaux des ateliers seront présentés, in fine, à l’IF de Marrakech, lors d’une rencontre intitulée « Journée de la poésie ». Cette manifestation sera, également, l’occasion de présenter le résultat des travaux nés de la rencontre entre le poète français Etienne Yver avec le jeune poète marrakchi Adnane Yassine. Il s’agit du fruit d’une résidence accordée aux deux poètes par l’IF de Marrakech au Riad Denise Masson. En guise de clôture, l’IF de Marrakech programme le même jour une soirée hommage au poète Al Mouatamid Ibn Abbad. Lors de cette soirée, il sera procédé à la lecture d’un florilège, en arabe et en français, de textes de ce grand poète et dernier prince de la dynastie des Abbassides du Royaume de Séville, qui repose à Ghmat dans la région de Marrakech où il fut exilé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *