Marrakech : Un festival pour rire

Marrakech : Un festival pour rire

C’est confirmé, le premier Festival de l’humour francophone se déroulera du 8 au 12 mai prochain au Palais des congrès, à Marrakech. Après deux ans d’attente, le rêve d’un festival qui réunira les différents comiques de la sphère francophone a pu être, enfin, concrétisé grâce à un humoriste français passionné de la ville ocre, Olivier Delesalle. Inspirée du modèle du Festival de Montréal (Juste pour rire), ou encore de celui de Montreux, la grand-messe marrakchie vient compléter la cartographie festive d’un genre artistique fort prisé.
Pour cette première édition, prévue au Palais des congrès, la ville des «Bahja» drainera un aréopage d’humoristes confirmés sans oublier la génération montante de l’art de faire rire, en provenance de l’autre rive de la Méditerranée et, plus encore, de l’autre côté de l’Atlantique.
La coqueluche franco-marocaine de l’émission «15 ans, 15 talents » de 2M, Mustapha El Atrassi, aura le privilège de représenter le Maroc aux côtés de son concitoyen surnommé en France « Booder», en référence à l’ex-footballeur Aziz Bouderbala. «Bouder», de son vrai nom Mohamed Benyamna, a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps dans l’Hexagone, grâce à un style  où il n’y a pas de place pour les vieux stéréotypes de « l’humour des cités ». Au même titre, d’ailleurs, que M. Atrassi, révélé aux Marocains grâce au concours des humoristes pour les 15 ans de 2M. Ces deux talents sûrs se produiront aux côtés de grandes célébrités issues de France, de Belgique, de Suisse, du Québec… On pense particulièrement au grand imitateur français, Yves Lecoq, rendu célèbre par l’émission-phare de Canal Plus  Les Guignols de l’Info», avant de faire cavalier seul dans l’émission qui porte son propre nom : «Suivez Lecoq ». Au suivant… Anne Roumanoff, autre vedette de l’humour français, sera également de la partie. Avec cette artiste, il s’agit plutôt de retrouvailles avec un public marocain qu’elle connaît et qui la connaît parfaitement, sachant qu’elle n’en est pas à son premier spectacle au Maroc.
Celles et ceux qui l’ont vu se produire dernièrement sur la scène du Mégarama de Casablanca auront sans doute apprécié son humour de haute voltige dénué toutefois de toute vulgarité, l’artiste étant capable de passer facilement de la sobriété au délire le plus total avec une classe qui force l’admiration. Avec elle, il faut s’attendre à une nouvelle série de parodies genre « Bernedatte, calme-toi». Au-delà de la France, les Belges figurent également en bonne place. Les « Frères Taloche», prix Raymond Devos, feront le déplacement à Marrakech avec sur les bras une version soft de l’humour belge. Il s’agit de deux vrais frères, Bruno et Vincent, rodés et érodés par tant d’années de scène.
L’un et l’autre restent fortement marqués par le personnage de Louis de Funès ; il y a chez eux énormément de mimique et de grimaces qu’ils peuvent se passer parfois carrément de la parole. Et ce n’est pas tout… En plus de ces talents confirmés, et de bien d’autres encore, le premier Festival de Marrakech réserve une place de choix aux débutants. Un jury de professionnels, un jury presse et de grandes personnalités de l’humour encadreront les jeunes talents pour une semaine de concours scéniques.
Rendez-vous des stars de l’humour francophone, le Festival de Marrakech ambitionne également de devenir un tremplin pour les novices.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *