Maurice Druon tire sa révérence

Maurice Druon tire sa révérence

L’écrivain et académicien français Maurice Druon est décédé mardi 14 avril à son domicile parisien à l’âge de 90 ans, a-t-on annoncé auprès de l’Académie française. Né le 23 avril 1918 à Paris d’un père russe, Maurice Druon commence à publier dès l’âge de 18 ans dans des revues et journaux littéraires. Mais le jeune homme est vite rattrapé par la guerre. Elève officier de cavalerie à l’école de Saumur, Maurice Druon est ainsi en première ligne lors de la campagne de France en 1940. Après la débâcle, il entre dans la résistance, traverse clandestinement l’Espagne et le Portugal avec son oncle, l’écrivain Joseph Kessel, et s’engage finalement à Londres dans les Forces françaises libres, en 1942. Ministre de la Culture au début des années 1970, il a consacré une grande partie de sa carrière à la défense de la langue française. Maurice Druon avait reçu en 1948 le Prix Goncourt, le plus prestigieux prix littéraire français, pour son ouvrage «Les grandes familles». Il avait été élu à l’Académie française en 1966. Le président français Nicolas Sarkozy a rendu hommage au «grand écrivain, grand résistant, grand homme politique, grande plume et grande âme».  «Maurice Druon restera avant tout dans l’Histoire comme celui qui a écrit le «Chant des Partisans», avec son oncle Joseph Kessel».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *