Mawazine IV : Une affaire de rythme

Mawazine IV : Une affaire de rythme

La ville de Rabat s’apprête à vibrer aux rythmes de son festival devenu aujourd’hui une tradition. Pour la 4ème année consécutive, le festival Mawazine rythmes du monde aura lieu à Rabat du 18 au 25 mai 2005. Si la toute première édition s’était distinguée par la présence de célèbres noms comme celui de Youssoundour, Cesaria Evora, Célia Cruz, la quatrième édition fait, elle dans le moins célèbre. Mais cela ne veut pas dire pour autant que leurs prestations ne vont pas être de bon niveau.
C’est même l’une des volontés et des originalités de cette édition. Dans ce même contexte, Chérif Khaznadar, directeur artistique de ce festival avait déclaré «nous voulons faire connaître certains groupes qui ne sont jamais sortis de leur contrée vu l’éloignement et le manque de moyens ».
Le but serait également délibéré pour apporter au public une connaissance de cultures qu’il a rarement l’occasion de voir. Ainsi, les peuls Woodabe du Niger, les géants portés de Wallonie, les marionnettes Bambara du Mali, et les marionnettes à fils de Birmanie viendront pour la première fois au Maroc. Cela épargnera le voyage jusqu’à ces pays à des milliers de spectateurs de Mawazine. Comme l’ont précisé les organisateurs, des concerts de percussions de l’Inde, de Guadeloupe et d’Allemagne, des chanteurs et musiciens de Mongolie, de France, de Russie, de Colombie et d’Angola animeront les nuits du festival.
Parmi les groupes qui marqueront leur présence à Mawazine il y a le groupe allemand Bando. Cette troupe composée de jeunes allemands issus de la banlieue berlinoise font une étrange musique, originale. Les membres du groupe se livre à un art musical très spécial. Il prennent un gros baril de fuel et se mettent à taper dessus avec un bâton. Selon Chérif Khaznadar, le résultat est vraiment impressionnant « cela donne un véritable concert aux rythmes à la fois savants et irrésistibles. Même si ce groupe existe depuis peu, il aurait réussi à se rendre célèbre en animant toutes sortes de fêtes, parades et carnavals.
Le continent européen sera également représenté à Mawazine IV par « les géants portés ». Originaire de Belgique, cette troupe est constituées d’énormes personnages de 6 à huit mètres de haut, fabriqués d’une carcasse d’osier, vêtus de costumes médiévaux et soutenus par trois à quatre porteurs. Ces géants sont proposés pour être inscrits cette année par l’UNESCO au patrimoine oral et immatériel de l’humanité.
Les organisateurs ont indiqué que Mawazine aura la primeur d’une première visite des Géants en terre d’Afrique. Ils défileront à Rabat dans des parades comme ils le font une fois par an dans leur ville d’origine. Comme chaque année, les organisateurs préparent leur programmation de façon à ce qu’ils pissent inviter des groupes de théâtre de rue et de spectacle, pour faire des parades dans l’avenue Mansour Dahbi, derrière le théâtre Mohamed V. Cette année, ce sont les géants portés et les marionnettes de Bambarra qui déambuleront dans cette avenue. Cela se passera du jeudi 19 au samedi 21 à 16 heures.
Mawazine IV sera inaugurée par les danses de cour du Palais de Mangkunagaran. Ces danses indonésiennes  sont «restées inaltérées depuis quatre siècles associant la rigueur de gestes très codifiés à la grâce et à la poésie d’une expression saisissante » soulignent les organisateurs. Pour représenter l’Afrique du Nord à cette édition, les organisateurs ont invité de Tunisie le duo Dorsaf Hamdani et Khaled Ben Yahia qui présentera sa création musicale Tesmine. Le Maroc sera lui représenté par le chanteur Abdelwahab Doukkali, la troupe de femmes de ChefChaouen, le musicien Abdelatif Bayati, le virtuose du quanoun Salah Cherki ainqi que la chanteuse de l’andalousi Ihssan Rmiki.
Fidèle à sa tradition, Mawazine propose un tableau riche de musiciens et de créateurs de divers horizons. La quatrième édition ne faillira pas à la règle et fera le tour des quatre continents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *