Mawazine : Neuf jours de fête à Rabat

Mawazine : Neuf jours de fête à Rabat

La soirée inaugurale de la troisième édition du festival Mawazine-Rythmes du monde a eu lieu mardi soir à Rabat. Leurs Altesses Royales les Princesses Lalla Salma, Lalla Meryem et Lalla Asmae ont présidé la cérémonie d’ouverture à laquelle ont participé plusieurs personnalités marocaines et étrangères. La soirée a été animée par le célèbre Ballet Royal du Cambodge, qualifié « d’ancestral » par Abdeljalil Lahjomri, président du festival. Et pour cause, le Ballet Royal du Cambodge fait partie des principaux groupes invités au festival. Ce sera la première fois que ce ballet se produira au Maroc. Inscrit en 2003 par l’UNESCO comme chef-d’oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité, le Ballet Royal du Cambodge est l’héritier d’une tradition qui remonte à plus de mille ans. Etroitement lié à la Cour royale, il a subi tous les contrecoups de l’histoire douloureuse de ce pays, et bien souvent a failli disparaître.A noter que lors de cette soirée inaugurale, haute en couleur, le ballet a présenté une chorégraphie, réalisée par la princesse Buppha Devi Norodom et où s’entremêlent finesse et gestuelles expressives qui tirent leur origine de plus de mille ans d’existence. La princesse Buppha Devi Norodom, occupe, rappelons-le, le poste de ministre de la Culture du Cambodge.
A la suite de cette soirée inaugurale, qui s’est déroulée au théâtre Mohammed V de Rabat, leurs Altesses Royales les Princesses ont présidé au Palais Tazi un dîner gala auquel ont assisté le Premier ministre, Driss Jettou, des membres du gouvernement ainsi que des conseillers de SM le Roi. Ce fut l’occasion, encore une fois, de découvrir quelques-uns des spectacles musicaux exécutés par des troupes participant au festival.
La troisième édition du festival Mawazine, qui a lieu du 18 au 26 mai, ne ressemble pas aux deux précédentes. Pour la première fois, le festival s’ouvre sur d’autres continents que ceux d’Afrique et d’Amérique latine. En effet, des groupes et des artistes prestigieux viendront cette année d’Asie et d’Europe.
Impossible de ne pas assister, dans le Jardin d’Essai de Rabat, au spectacle des Marionnettes sur Eau du Vietnam. Il en existe plus qu’un seul au monde, et il se produit à Rabat du 19 au 25 mai. Cette expression artistique est millénaire. Les Marionnettes sur Eau ne peuvent être classées dans aucune des catégories classiques. Elles sont fixées à une perche, les poupées mesurent entre 40 cm et 1.15 m. Ces marionnettes, en bois peint, qui représentent des êtres magiques ou animaux aquatiques, se battent et glissent dans l’eau puis disparaissent pour grimper aux arbres puis replonger. Un spectacle à ne pas manquer. L’un des temps forts de cette édition sera également « Light Show » inédit qui retracera, en son et lumière, plusieurs étapes de l’histoire de Rabat.
Mawazine-Rythmes du monde a pour objectifs de doter la capitale d' »un festival prestigieux et thématique à travers les rythmes du monde, de faire découvrir au public, dans la joie et l’émerveillement, des expressions culturelles marocaines et d’autres pays du monde et de créer une immersion de la population dans la ville par la pluralité des sites ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *