Mayara Band sort son premier album «Derbala»

Mayara Band sort son premier album «Derbala»

Après le succès de leurs trois singles sortis en 2009, «Haly Gnaoui», «El Mektab» et «3lach», le groupe Mayara Band continue sur sa lancée et offre à son public son premier album coloré intitulé «Derbala».  Le nom «Derbala» veut dire la djellaba des Gnaoua qui se distingue par ses couleurs. Ce premier album lancé dernièrement se distingue aussi par différents styles musicaux tels le flamenco, ska, reggada et reggae», a indiqué à ALM Farid, le leader du groupe Mayara Band. Vainqueur du 1er Prix de Génération Mawazine en 2007 puis le Tremplin du «Boulevard des jeunes musiciens» en 2008, Mayara Band garde néanmoins son identité première, le tagnouite. L’album compte dix titres. Parmi ces titres, on cite «L’amane» et «Povri Gal». «On a travaillé avec des artistes connus sur la scène musicale telle la jeune chanteuse Nabila Maan pour «L’amane» et King Barra pour «Povri Gal» , des morceaux aux dominantes flamenco et funky», a ajouté Farid. L’histoire de Mayara Band a débuté en 2006 avec les deux amis, Farid, originaire d’Agadir et Ayoub de Casablanca. Ces deux amis ont eu l’idée de monter un groupe de musique gnaouie. Très vite, leur passion commune pour la world music va les pousser à créer une formation unique « Mayara Fusion». Les premières compositions du groupe vont libérer le son sans complexe des deux fondateurs, apposant jazz, funk, raï, ragga, dub ou flamenco à la musique gnaouie. En 2007, le groupe décide de concourir sur la scène de Génération Mawazine et remporte le Premier rix. Un an plus tard, la formation récidive au Tremplin L’Boulevard et termine la compétition avec le titre de meilleur groupe fusion. Cette double consécration leur permet d’enregistrer trois titres «Haly Gnaoui», «El Mektab» et «3lash» enregistrés sur les radios nationales.
Les standards gnaouis sont le fondement de la fusion de «Mayara», sans pour autant s’y limiter : funk, ragga, raï, dub, reggae ou encore flamenco… Les musiciens du groupe poussent les limites et s’aventurent dans tous les recoins musicaux. Actuellement, «Mayara Band» se compose de sept membres: Omar, Rabii, Ayoub, Farid, Tawfik, Ali et Mahmoud. L’instrumentation du groupe est d’ailleurs révélatrice d’un esprit de fusion qui a vite propulsé ces jeunes musiciens au devant de la scène. Leur originalité et leur sens de la scène leur permettent d’enchaîner les plus gros Festivals nationaux tels le Festival de Dakhla, festival Moonfest de Lalla Takerkoust à Marrakech, le Festival des musiques sacrées de Fès ou encore le Festival Gnaoua-musiques du monde d’Essaouira, et le grand Casa’Music de Casablanca. Aujourd’hui, ils reviennent après quelques mois d’absence avec un nouvel album «Derbala».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *