Médine et la loi

Mohammad continue à Médine, sur le terrain, son action fondatrice. D’abord créer une communauté (Umma) qui transcende les tribus et unit les fidèles au nom de la soumission à Dieu. Là. Il affronte la réalité avec 2 projets : acquérir la reconnaissance des nombreuses tribus encore réfractaires et instaurer une nouvelle légalité basée sur les prescriptions de Dieu (la charte de Médine). Son histoire personnelle, les batailles, les scandales familiaux ou claniques dont Il est témoin sont autant d’occasions pour asseoir de nouvelles normes, directement issues de la révélation divine. Sa 1ère bataille, Badr, modeste fait d’armes, a été très importante symboliquement puisqu’il a défait les Mecquois qui l’ont chassé de sa 1ère patrie. À l’exception de quelques défaites, Mahomet gagne la guerre de l’unification des Arabes par l’islam. La nouvelle religion a maintenant son système, elle peut fonctionner malgré l’échec de la tentative d’alliance avec le judaïsme. Sur ordre divin, la prière ne se fait plus vers Jérusalem : désormais la nouvelle direction sacrée (ou Quibla) est la Mecque.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *