Mehdi Bennani, quand vitesse rime avec victoire

Mehdi Bennani, quand vitesse rime avec victoire

Le pilote marocain Mehdi Bennani était le lundi 17 mai l’invité de l’émission «Tendance jeune» co-animé par Hicham Lazrek de Radio Chaîne Inter et Laila Zerrour du quotidien «Aujourd’hui le Maroc». Mehdi est tombé dès son plus jeune âge dans la marmite de l’automobile. Ce qui est parfaitement compréhensible quand on a une maman qui fut championne de course auto et un papa, pilote et champion du Maroc de moto cross. Ses parents passionnés et impliqués dans le sport automobile l’initient aux joies du pilotage alors qu’il est encore très jeune. C’est à l’âge de 11 ans qu’il découvre le monde du  karting, une discipline dont il tombe très vite amoureux. Il n’a que 15 ans lorsqu’il dispute sa première course de Kart et remporte sa première victoire. «Cette course a été décisive dans ma vie. C’est précisément à ce moment que j’ai su que je voulais devenir un grand pilote», raconte t-il avec beaucoup d’émotion. Et c’est le début de l’aventure. Il s’envole pour la France pour une formation dans le sport automobile à «la filière FFSA». Son premier gros succès arrive en 2002 où  il est vainqueur de la sélection «filière FFSA-Formule Renault Elf Campus». Durant la même année, il décroche un BTS action commerciale. Il se familiarise par la suite avec les grands circuits internationaux. En 2004, il participe au championnat de la formule BMW Asia où il s’est classé deuxième et sacré meilleur pilote du Trophée Asiatique Champion de la «Rookie» Cup. Il réalise  une brillante prestation aux courses de Doha, Speng (Malaisie), Bira (Thaïlande), Autopolis (Japon), Shanghaï et Pékin (Chine). Un an plus tard, alors qu’il n’a que 22 ans, il est le premier pilote africain à rejoindre le «World Series by Renault» et il participe au Grand Prix de Monaco. En 2007, il décroche à la quatrième place lors de l’une des étapes de l’Euroseries F3000 disputée en Nuremberg en Allemagne. Deux ans plus tard, il défend les couleurs de son pays lors du Grand Prix de Marrakech au volant d’une Seat Leon de l’écurie Exagon Engineering. Il effectue une excellente saison 2009 avec une première place à domicile sur le circuit de Marrakech dans la catégorie des indépendants. Evoluant dans le championnat du monde WTTC, il quitte en 2010  l’écurie française pour l’écurie allemande Wiechers Sport qui lui confie le volant d’une BMW 320 SI. A quelques jours du championnat du monde des voitures de tourisme sur le mythique circuit de Monza ( Italie) qui débutera ce dimanche, Mehdi Bennani se dit confiant. «Je me sens bien préparé tant sur le plan physique que psychique. Je donnerai le meilleur de moi-même pour remporter une victoire et ne pas décevoir mon pays», déclare-t-il. Ainsi, sur sa BMW, le jeune pilote se rendra à Monza avec 2 points au compteur du classement mondial dans l’espoir de signer une bonne performance après deux apparitions réussies lors des deux premières épreuves à Curtibia au Brésil et à Marrakech. Outre le sport automobile, Mehdi Bennani est aussi un passionné de tennis, un sport qu’il a  pratiqué lorsqu’il n’était encore qu’un enfant. «J’ai commencé le tennis à l’âge de 6 ans et j’ai malheureusement dû arrêté ce sport à 15 ans à cause du Karting. Si je n’étais pas pilote, j’aurai certainement été un tennisman», affirme t-il. Lorsque qu’il trouve un peu de temps libre, chose qui est assez rare lorsque l’on est pilote, Mehdi aime rencontrer ses amis et sa famille ou pratiquer certains sports  notamment le Kart, le Jet Ski et le Squash. Pour ce qui est de sa vie privée, Mehdi est plutôt du genre réservé. «Ma compagne me suit dans toutes mes courses. Elle me soutient dans tous ce que j’entreprends», confie-t-il avec beaucoup de timidité. Concernant ses perspectives pour l’avenir, Mehdi espère être un bon formateur et coaching pour les futurs grands pilotes marocains. «Il n’y a pas de miracle dans la vie, il faut travailler dur pour parvenir à ses fins. Il ne faut jamais baisser les bras et continué d’y croire»  tel est la devise de Mehdi Bennani. Ce pilote talentueux n’a pas fini de faire parler de lui.

 Un palmarès bien garni
Saison 2010 : Championnat du monde WTCC, engagé pour toute la saison chez l’écurie Wiechers-Sport (BMW 320 SI)
Saison 2009 : Championnat du monde WTCC (4 courses : Marrakech, Pau, Porto et Imola)
Saison 2008 :  24 Heures de Dubaï – Team Duller – BMW M3 GTR, second de sa classe avant la sortie de piste de son co-équipier, meilleur tour en course et record dans sa catégorie
• Grand prix historique de Pau- 2ème et meilleur tour en course
Saison 2007 :  Championnat d’Europe de Formule 3000 – Team Elk Motorsport
• Temps forts de la saison 2007 de F3000: 4ème place au Nürburgring (Allemagne) en bagarre pour la 3ème place. 6ème à Budapest (Hongrie) devant le champion 2006 de la World Series champion Alx Danielson,
Saison 2006 :  World Series by Renault-EuroInternational. Seulement 2 courses faute de budget (Monaco – Le Mans)
Saison 2005 :  World Series by Renault débutant tard à Monte-Carlo directement en qualifications, sans pouvoir effectuer d’essais de pré-saison. Meilleurs résultats- 9ème place à Oshersleben en Allemagne
Saison 2004 :  Asian Formula BMW Championship-Team Meritus vice-champion Formule BMW.
• Meilleur pilote 2004 du Trophée Asiatique Champion de la «Rookie» Cup (meilleur débutant). Plusieurs records de piste (Shanghai, Bahrain, Malaisie, Pékin, Japon)
Saison 2003 : Année de préparation et de tests (avec le team G-TEC Team en Formule Renault 1600 – Albacete)
Saison 2002 :  Vainqueur de la sélection «filière FFSA – Formule Renault Elf Campus»
• Victoire à la course internationale de Karting 100 ICA de Marrakech devant d’autres grands champions (Vitantonio Luizzi, Franck Perrera, Xavier Pompidou, Varruti, Alfano…).


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *