Mehdi Charef et Marie-Line

Sur Canal +, cet après-midi à 16h, «Marie-Line», une comédie de 1h40 du réalisateur algérien Mehdi Charef. Sorti en 1999, ce film raconte l’histoire de Marie-Line. Muriel Robin-Marie-Line tyrannise son monde de femmes de ménage.Le spray antibactérien est son arme, et la chiffonnette son idéal. On va sûrement dire que Mehdi Charef exagère. Que ça n’est plus possible, voire que ça commence à nous déprimer toutes ces histoires de travail au noir, de sans-papiers, d’exploitations afférentes et de harcèlement sexuel au boulot. Mais comme M. Charef n’est dans aucun mouvement de mode, ce genre d’humeur positiviste lui est étrangère. Il persiste, au bras de Marie-Line et sur un air de Joe Dassin : «On ira, où tu voudras quand tu voudras…» C’est-à-dire dans un supermarché où règne de nuit une sacrée garce : Marie-Line, la quarantaine informe, responsable d’une unité de nettoyage, qui tyrannise les femmes de ménage.
«Technicienne de surface», donc, Marie-Line, qu’on découvre dans les rayons de son royaume, trône sur une sorte de lessiveuse motorisée, et s’y connaît effectivement en surfaces. Du genre à détecter la poussière derrière les packs de Pampers Super-Plus. Le spray antibactérien est son arme, et la chiffonnette son idéal… A découvrir dans un premier temps avant de déguster.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *