Mehdi Qotbi révèle son plan d’action et sa programmation annuelle

Mehdi Qotbi révèle son plan d’action et sa programmation annuelle

2019 s’annonce une année de grand cru pour la culture

«Cette année, nous sommes en train de préparer des choses exceptionnelles», a annoncé Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées (FNM), lors d’une conférence de presse organisée hier à Rabat. Cette rencontre était une occasion pour présenter les chantiers prévus pour 2019 et la programmation annuelle. Sur ses prochaines réalisations, M. Qotbi a affirmé l’ouverture cette année, après rénovation, de deux musées à Meknès, un à Tétouan et un musée de la photographie à Rabat. Outre ces ouvertures, une programmation riche et intense animera les musées du Royaume en 2019 qui, selon M. Qotbi, expriment la diversité des expressions plastiques et de l’histoire de l’art, en stimulant le goût de la découverte. «C’est un programme assez riche et diversifié alliant à la fois le patrimoine archéologique, ethnographique, et artistique», a expliqué pour sa part Abdelaziz El Idrissi, directeur du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain. Pour réaliser ce programme, la Fondation mobilise un budget global de 60 millions de dirhams.

Biennale dédiée à la création féminine à Rabat

Le Musée Mohammed VI accueillera en mars prochain la première édition de la biennale dédiée à la création féminine à Rabat. «C’est un événement prévu à l’occasion de la journée internationale de la femme. Pour la première fois un pays maghrébin arabe accueillera une biennale consacrée à la création féminine», précise-t-il.

Hommage au grand artiste Hassan El Glaoui

Prévue du 2 avril au 31 août, l’exposition rend hommage à l’un des premiers peintres figuratifs du Maroc, présentant une centaine d’œuvres et parcourant sept décennies du travail de l’artiste qui exposa dès 1950 à Paris et dès 1951 à New York. «Cette rétrospective réunit une soixantaine d’œuvres d’art et offre une occasion rare de replonger dans le travail du peintre décédé le 21 juin 2018, particulièrement connu pour ses tableaux équestres, scènes vibrantes de fantasia ou cérémonies de la bayâa, mais aussi dans une peinture plus intimiste, scènes d’intérieur et portrait, rarement exposée de son vivant».

Les couleurs de l’impressionnisme : De grands chefs-d’œuvre des collections du Musée d’Orsay à l’honneur

Le Musée recevra du 9 avril au 31 août une collection d’art impressionniste. «Cette génération d’artistes de la deuxième moitié du XIX siècle va développer une science nouvelle de la couleur. Tout au long d’une suite de salles, traitant chacune d’une couleur particulière, ils nous font percevoir, d’une façon pédagogique et accessible au plus grand nombre, les différentes phases d’un mouvement pictural qui libéra l’art classique et révolutionna la façon de voir».

Lumières d’Afrique : Une cinquantaine d’œuvres s’invite au Musée de Rabat

Pour la première fois, 54 artistes venus de la totalité des pays du continent africain (peintres, sculpteurs, photographes, vidéastes) répondent à la même inspiration: l’Afrique des lumières. Ils partagent leur vision, leurs espoirs, leur crainte ou leur rêve pour un continent de complexité. «L’exposition prévue du 2 avril au 15 août est née de l’initiative de deux passionnés, Gervanne et Mattias Leridon, collectionneurs engagés à travers le fonds de dotation africain».

Le Maroc antique pré-romain au Musée de l’histoire et des civilisations de Rabat

Le Musée de l’histoire et des civilisations de Rabat accueille depuis le 25 février l’exposition «Le Maroc antique pré-romain». «Pour la première fois, la lumière sera mise sur la civilisation de la Mauritanie ayant précédé l’antiquité pré-romaine. A travers un double voyage historique et thématique, une très belle sélection témoigne de la présence mauritanienne pendant plus de huit siècles sous divers aspects: l’économie et le commerce, la langue et l’écriture, les religions et les rites funéraires».

Mettre la culture au plus haut niveau : Miguel Angel Moratinos lance un appel depuis Rabat

M. Qotbi a ainsi rappelé lors de cette rencontre la décision prise par l’Alliance des civilisations, entité des Nations Unies, présidée par Miguel Angel Moratinos. Celui-ci, lors de sa récente rencontre avec M. Qotbi, a annoncé son intention d’organiser un débat au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain afin de lancer un appel visant à «mettre la culture au plus haut niveau de l’agenda politique». Cette initiative, a précisé M. Qotbi, est un hommage à la grande symbolique qu’incarne ce haut lieu de la culture qui reflète la capacité du Royaume du Maroc d’allier modernité et tradition. Il a ajouté que plusieurs grandes institutions américaines, particulièrement le métropolitain Musuem of Art et le MoMA, avaient exprimé leur intérêt pour de possibles échanges et partenariats futurs avec le MMVI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *