Michael Jackson s’en tire à très bon compte

Michael Jackson s’en tire à très bon compte

Michael Jackson, le roi de la Pop Music, est à présent un homme heureux. Après un procès retentissant qui a duré plus de quatre mois, Michael Jackson a été finalement jugé non coupable. Ceci malgré les crimes dont il a été accusé. Le chanteur était notamment accusé d’attentat à la pudeur sur un mineur de moins de quatorze ans, de tentatives d’abus sexuel sur enfant, d’administration d’un produit enivrant et de complot comprenant tentative d’enlèvement de mineur. Au cours de l’année, ce sont dix chefs d’inculpation qui se sont accumulés contre Michael Jackson. Tout le monde se rappelle comment le procès a débuté. Le scandale menant au procès a, en fait, éclaté en février 2003 après la diffusion du documentaire du Britannique Martin Bashir, «Living with Michael Jackson» (Vivre avec Michael Jackson). On y voyait la star main dans la main avec un garçon de 12 ans, Gavin Arbizo, qui reposait lascivement sa tête sur l’épaule du chanteur, qu’il appelait son «protecteur» et son «sauveur» – Jackson avait rencontré l’enfant alors qu’il luttait contre un cancer. Arrogance infinie ou inconscience totale, le chanteur expliquait au journaliste qu’il dormait avec des enfants en précisant: «Partager son lit avec quelqu’un est la chose la plus tendre qu’on puisse faire», avant de demander avec candeur: «Qu’y a-t-il de mal à ça?». Après des années de course-poursuite avec la police Michael Jackson a été condamné et  risquait jusqu’à dix ans de prison. Mais après plusieurs tractations et un procès qui a duré plus de 4 mois, les juges du tribunal de Santa Maria ont rendu un verdict clément en faveur de l’accusé. Ils ont justifié cette décision par le fait qu’il n’y avait pas assez de preuves retenues contre lui. Les jurés, huit femmes et quatre hommes, ont expliqué avoir essayé de mettre de côté la célébrité de l’accusé pour le juger comme n’importe quel être humain, lors d’une conférence de presse. "Il nous fallait de meilleures preuves, elles n’étaient tout simplement pas là", a expliqué l’un d’entre eux. A cette fin, Michael Jackson est libre. Chose qui a réconforté l’avocat du chanteur Robert Shapiro qui a eu pitié de lui. Il a même déclaré à l’assistance que Michael Jackson ne peut pas supporter le dur climat de prison. : «même six mois de prison  auraient été trop pour lui. Il n’aurait pas tenu le coup». Michael Jackson est donc sorti vainqueur de son procès. «C’est une victoire complète et absolue pour Michael Jackson» ont immédiatement déclaré les chroniqueurs judiciaires. Selon les propos de ces derniers relayés par les agences de presse : la défaite n’en est que plus cuisante pour le procureur Tom Sneddon et son équipe. Ce procureur tentait de faire condamner la star pour pédophilie depuis plus de dix ans. Mais sa tentative a échoué puisque les juges en ont décidé autrement et ont préféré l’acquitter.  A l’extérieur du tribunal, les fans ont laissé éclater leur joie. Visiblement épuisé et surpris, Michael Jackson a quitté le tribunal sans dire un seul mot et sans un sourire.
La nouvelle a été accueillie par des cris de joie, des lancers de confettis et de colombes devant le tribunal où étaient massés de nombreux fans. A la vue des images des milliers de ses admirateurs qui le supportaient à la sortie du tribunal, tout le monde se remémore la gloire de Michael Jackson. Mais aujourd’hui, les observateurs sont sceptiques quand à la poursuite de sa carrière musicale. En effet, Michael Jackson pourrait avoir du mal à redémarrer une carrière mal en point et à se remettre financièrement sur pied. Les experts sont tous unanimes à déclarer que si ce verdict constitue un énorme soulagement pour le chanteur, sa carrière pourrait ne jamais se relever d’un procès qui a été abondamment couvert par les médias. Un procès au cours duquel toute la vie privée de Michael Jackson a été disséquée. Une situation qui risque de mettre le chanteur dans de sales draps et pour longtemps encore.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *