Mitterrand décore Ellroy, Eva Marie-Saint et Gus Van Sant

Mitterrand décore Ellroy, Eva Marie-Saint et Gus Van Sant

Le ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand, a décoré dimanche, à la résidence de France à Los Angeles (ouest des Etats-Unis), les écrivains James Ellroy et Alain Mabanckou, l’actrice Eva Marie-Saint et le cinéaste Gus Van Sant. L’écrivain congolais Alain Mabanckou, prix Renaudot et professeur de littérature à l’Université de Californie à Los Angeles, a été fait chevalier dans l’ordre de la légion d’honneur. M. Mitterrand a salué son «identité façonnée par le monde» et son «talent rare, mêlant subtilement ironie et poésie». L’écrivain a expliqué quant à lui qu’à l’université, il essayait «de faire comprendre aux gens que (le français) est l’une des plus belles langues au monde». L’écrivain américain James Ellroy, a été décoré dans l’ordre des Arts et Lettres. «Je salue en vous le maître des rêves en noir et des contre-histoires, qui figure véritablement parmi les plus grands noms de la littérature actuelle», a déclaré le ministre. L’auteur du «Dahlia noir» a rendu hommage à la culture française, citant Stendhal, Proust, Camus, Sartre, Beauvoir et Genet: «Je suis fier d’être parmi eux. Merci pour la canonisation». L’actrice mythique Eva Marie-Saint, décorée à 86 ans dans l’ordre des Arts et Lettres, a rappelé qu’elle avait tourné avec Yves Montand dans «Grand Prix» (de John Frankenheimer) et a assuré qu’elle était «tombée amoureuse de lui, comme tout le monde». Pour M. Mitterrand, l’actrice de «Sur les quais» a apporté au cinéma «une lumière magnifique et beaucoup de poésie. Vous appartenez vraiment à notre histoire». Gus Van Sant («Elephant»), distingué dans les Arts et Lettres, a lancé un «Vive la France!» et remarqué que le jardin de la résidence de France à Los Angeles ressemblait «à un fantastique tableau de René Magritte».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *