Mohamed Aljem : «C’est pendant ce mois que j’ai ressenti le sentiment de la paternité»

Mohamed Aljem : «C’est pendant ce mois que j’ai ressenti le sentiment de la paternité»

ALM : Quel est le plus beau souvenir qui vous a marqué au Ramadan ?
Mohamed Aljem : Je garde deux beaux souvenirs du mois sacré de Ramadan. Le premier date du 3 juillet 1981 correspondant au premier Ramadan 1402. C’est ce jour que ma fille aînée, Bassma, est venue au monde. Et c’était pour la première fois que je ressentais le sentiment de la paternité. C’était vraiment un moment particulier de ma vie. Quant au deuxième souvenir, il remonte à l’année dernière. Au fait, la deuxième chaîne 2M m’a rendu un vibrant hommage dans l’émission «Massar». A cette occasion, une personne parmi le public qui avait assisté à l’émission m’avait offert un voyage aux Lieux Saints pour accomplir la Omra. J’étais très content. C’est vraiment très touchant !

Que représente pour vous le mois sacré de Ramadan ?
C’est pendant ce mois sacré que l’être humain est le plus à l’écoute de l’autre. Les relations humaines se consolident davantage. Le Ramadan est aussi une occasion pour se rapprocher de Dieu. C’est également un mois de dévotion par excellence. Par ailleurs, ce mois de jeûne constitue une occasion pour dresser le bilan de nos actes passés et établir une remise en question.

Est-ce que vous préférez exercer une activité particulière pendant ce mois?
En réalité, il n’y a pas d’activité particulière que je préfère exercer durant ce mois. Néanmoins, et contrairement aux années précédentes, je suis en plein tournage d’une sitcom intitulée «El am touil» pendant ce Ramadan.  Au fait, c’est une nouvelle expérience que je suis en train d’acquérir. Sauf que je me vois obligé de rompre le jeûne au  studio. Cela ne me permet pas de partager les moments ramadanesques avec ma famille. Plutôt, je dirai que le travail pendant ce mois de jeûne est très fatigant car nous travaillons 24 heures sur 24 pour tourner la sitcom.

Et est-ce qu’il y a un plat favori que vous aimez manger pendant ce mois de jeûne ?
Non. A vrai dire, je ne suis pas très exigeant côté gastronomie. D’ailleurs, je me contente de ce qui est présent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *