Mohamed Benbrahim, le sourire de la télévision qui peine à s’afficher

Mohamed Benbrahim, le sourire de la télévision qui peine à s’afficher

Visiblement, le décès de l’acteur et humoriste Mohamed Benbrahim n’était qu’une rumeur. Le comédien se trouve dans un état stable, après avoir été hospitalisé il y a quelques jours à l’hôpital Cheikh Zayed de Rabat, à cause de problèmes respiratoires. «Je me sens bien et je rassure mon public que mon état de santé s’est amélioré grâce au traitement que j’ai suivi à l’hôpital», indique-t-il. Grâce à son humour, cet acteur a pu conquérir les cœurs des Marocains. C’est dans le théâtre que M. Benbrahim a commencé depuis son jeune âge son parcours artistique. Ainsi le hasard lui a permis de rencontrer l’homme de théâtre Abdelkader El Badaoui. Après cette étape, il a constitué sa propre troupe baptisée «Massrah El Basma» avec laquelle il a joué plusieurs pièces. «Le théâtre m’a beaucoup aidé à évoluer dans ma carrière. Il ne faut pas oublier qu’en cette période il n’y avait pas d’aide financière, on n’avait que l’amour de notre public», avait-il souligné dans un entretien à ALM. En 1975, l’acteur a commencé la comédie en duo en compagnie de Mustapha Dassoukine. M. Benbrahim est natif de Casablanca et plus précisément  à Derb Soltane où il a passé toute son enfance. «J’ai été un enfant plus que turbulent, comme on dit chez nous. Je me rappelle qu’il m’arrivait souvent de déchirer des affiches de pièces de théâtre collées sur les murs par les comédiens de l’époque, en l’occurrence Abdelkader El Badaoui, Abdelâdim Chennaoui»… «Je me suis hâté, de peur d’être corrigé à nouveau, de préciser que je voulais uniquement assister aux répétitions qui m’ont fasciné. Et depuis, j’ai voulu coûte que coûte devenir un grand artiste», ajoute–t-il. Celui-ci avait participé à plusieurs productions nationales et étrangères. Le public le découvre dans le film «Casanegra» de Noureddine Lkhmari. L’acteur a également participé au long métrage «La route vers Kaboul» de Brahim Chkiri, la célèbre série télévisée «Hdidane» de Fatima Boubekdy. Dès sa sortie de l’hôpital, il continuera à jouer son rôle dans le film «Al Wasiya» de Allal Allioui, tourné actuellement dans les environs de Zagora.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *