Mohammed Mansouri : Mon exposition traduit le résultat de mes recherches spirituelles

Mohammed Mansouri : Mon exposition traduit le résultat de mes recherches spirituelles

ALM : Votre exposition intitulée «De l’immanence et la transcendance» sera présentée du 5 au 24 septembre à la galerie Bab Rouah. Que signifie-t-elle ?

 

Mohammed Mansouri Idrissi : Ma nouvelle exposition traduit le résultat de mes recherches spirituelles. Elle réunira à peu près cinquante œuvres de petit et grand format. J’ai essayé à travers elle d’interpréter tout ce qui est spirituel dans mes œuvres. Cette exposition représente, en effet, la suite de mon travail réalisé en 2009. J’ai essayé de développer les concepts «L’immanence» et «la transcendance», nouveaux dans le monde de l’art plastique. Ces deux concepts ont été utilisés par les Arabes et développés par les Européens. En résumé, je peux dire que mes œuvres signifient le retour au patrimoine, à la culture et à la religion où règnent les valeurs de la tolérance.

 

Combien de temps a nécessité ce travail ? 

J’ai effectué trois ans de recherches pour réaliser ce travail. J’ai trouvé une difficulté énorme pour le faire. J’ai essayé de le développer quand j’étais en Chine et plus particulièrement lors de ma participation à la Biennale internationale d’art de Pékin, où j’ai côtoyé des artistes issus de divers horizons. Cette confrontation m’a permis d’approfondir mes connaissances et mes techniques. 

 

Vous êtes l’un des rares artistes néo-impressionnistes au Maroc, pourquoi avez-vous choisi ce courant ? 

Bien évidemment, le style néo-impressionniste est un courant artistique issu du mouvement impressionniste qui consiste à peindre par juxtaposition de petites touches de peinture et de couleurs. Il s’agit de couleurs bien choisies qui attirent le spectateur. Ce style est lié à de nouvelles techniques et un peu développé au Maroc, c’est pour cela que je le préfère.

 

Vous êtes le président de l’Association «La pensée plastique», quel est son objectif ?

Le but de l’Association «La pensée plastique» est de faire connaître aux gens les langages de l’art plastique. En effet, l’association aborde plusieurs thèmes liés à l’esthétique de l’art. En collaboration avec le ministère de la culture, l’association a pu éditer des livres. Jusqu’à maintenant nous avons publié huit ouvrages dont chacun parle d’une thématique précise. Le dernier évoque «La sculpture contemporaine au Maroc».  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *