Musique : «Al-Jawal», ou comment le petit-fils de Houcine Slaoui se fait un nom

Musique : «Al-Jawal», ou comment le petit-fils  de Houcine Slaoui se fait un nom

Pionnier de la chanson marocaine, Houcine Slaoui a légué son héritage à son fils et son petit-fils à la plus grande joie du public marocain. Naoufel Slaoui a, en effet, repris le flambeau de son grand-père et se lance dans un nouveau projet. Il produit une première comédie musicale 100% marocaine intitulée «Al-Jawal». «Cette comédie musicale est écrite par mon père Mohamed Slaoui et adaptée par moi-même. Ce nouveau projet représente un rêve familial», indique Naoufel Slaoui. En effet, le spectacle est prévu fin 2013, mêlant chant, danse, théâtre, humour et émotion pendant près de deux heures. Elle sera jouée à travers deux représentations au théâtre Mohammed VI de Casablanca. «Le public aura le plaisir de découvrir dix-sept chansons, trente acteurs et douze danseurs sur scène», explique-t-il.
«Al-Jawal» fera rêver des milliers de familles marocaines. Elle raconte de manière humoristique et pleine d’émotions le quotidien d’un vendeur de bijoux marocain. Maître de l’amour et poète du cœur, il voyage de souk en souk où il chante l’amour et la vie aux gens venus lui demander conseil. «Tout au long du spectacle le public découvrira des personnages attachants, des chorégraphies exceptionnelles, des chansons inédites de Houcine Slaoui et plein d’autres surprises», avoue-t-il.
D’ailleurs, le premier rôle sera interprété par Mohamed Slaoui. Ainsi le choix des acteurs se fera à travers un casting prévu en mars. «Cette comédie musicale est un défi pour moi car cinq millions de dirhams lui sont réservés. C’est un montant qui ne suffira pas à couvrir les charges du spectacle», ajoute-t-il. Mais la grande innovation musicale de ce jeune artiste a été de moderniser les chansons de son grand-père Houcine Slaoui. Celui-ci s’est fait connaîre en reprenant les chansons popularisées par les comédies musicales  égyptiennes des années 1930. En bon «7lay9i»,  Houcine Slaoui a chanté le Maroc et les Marocains et pour les Marocains, en s’inspirant pour ses paroles de la réalité de la société. Pour plaire à son vaste public, il a su mêler les différents courants régionaux marocains aux modes musicaux orientaux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *