Musique : Casablanca vibre au rythme du jazz

Musique : Casablanca vibre au rythme du jazz

L’Association des rencontres et des échanges artistiques et musicaux (AREAM) vous donne rendez-vous au complexe culturel Sidi Belyout, pour la cinquième édition des «Rencontres musicales de Casablanca» du 25 au 27 octobre 2007. Au menu, des jeunes artistes marocains et européens qui évoluent dans la musique Jazz, l’un des styles musicaux favorables à l’improvisation. La directrice de l’AREAM, Samira Fouad, a affirmé que «le programme s’ouvre à de nouvelles formes de musique, en maintenant les caractéristiques qui ont marqué sa première édition du mois de septembre 2001 à Casablanca». Cette nouvelle édition va mettre en vedette deux jeunes artistes marocains découverts, lors des éditions précédentes. Il s’agit du percussionniste Khalid El Berkaoui, du violoniste Mustapha Amal du groupe Inouraz, accompagnés du Grenoblois Eric Capone, à la fois pianiste, guitariste, chanteur et auteur-compositeur et du tromboniste allemand Daniel Casimir.
Ces artistes sont en train d’échanger les idées pour retracer l’itinéraire de leur voyage musical. Ils sont en pleines répétitions avant la première soirée du spectacle le jeudi 25 octobre. À savoir que le groupe marocain Inouraz a déjà brillé avec Art’A Band à Grenoble. Le Quatuor marocain composé de Khalid El Berkaoui en percussion, Bouhssine Foulan au violon et rbab, Hassan Boumlique au lotar et Houssine Fodil au Tabla alliant les mélodies amazighes avec des touches créatives.
L’un des moments à ne pas rater est le concert-rencontre qui sera animé par le trio El Akkaf et la contrebassiste française Sarah Murcia, le samedi 27 octobre. Ce trio est dirigé par le musicologue Belaîd El Akkaf. «C’est parmi les premiers musiciens qui ont initié des rencontres entre le jazz, le blues, le country et les différentes variétés de la musique marocaine (Gnawa, Ahwach, Hmadcha, Taskiwine… pour en créer un style unique», souligne Samira Fouad.
L’aventure se poursuit en compagnie d’artistes venus d’Allemagne. Il s’agit du pianiste Lionel Haas qui rencontre le quatuor de Casablanca.  «La vocation de l’association est de privilégier les «découvertes» : des jeunes artistes marocains, les repérer, les accompagner et aussi élargir la sphère d’échanges artistiques et humains, d’ouverture entre les musiciens du monde entier», selon la directrice de cette association. «L’AREAM remercie les partenaires qui ont permis à cet espace d’échange d’exister, notamment la Société des auteurs-compositeurs et éditeurs de musique (SACEM, France), le complexe culturel Sidi Belyout, l’arrondissement de Sidi Belyout, l’ambassade de la République Fédérale d’Allemagne au Maroc, Lufthansa, le Centre national de la variété, de la chanson et du Jazz (CNV), la Chambre de commerce et d’industrie allemande au Maroc et le Rick’s Café», ajoute-t-elle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *