4ème Festival Atlas Electronic à Marrakech : 50% des artistes sont d’origine africaine

4ème Festival Atlas Electronic à Marrakech : 50% des artistes sont d’origine africaine

Ce sont plus de 130 artistes, dont plus de 50% d’origine africaine, qui sont programmés dans le 4ème Festival Atlas Electronic qui se tiendra du 29 août au 1er septembre à Marrakech. Issus de 15 pays de par le monde, ces artistes, aux multiples univers, se rassembleront au cœur du pittoresque écolodge Villa Janna, en pleine palmeraie, le temps de l’événement qui sera organisé sous le slogan «Moving Forward» (aller de l’avant).

En détail, la légende new-yorkaise Joaquin «Joe» Claussell vient tout juste de confirmer sa participation. «Il sera en résidence artistique la semaine précédant le festival et présentera le vendredi 30 août un set hybride unique : «Sacred Rythmes and Cosmic Art», résultant de son immersion culturelle», précisent les initiateurs. Quant au set de clôture, prévu le dimanche 1er septembre, il sera, selon la même source, réservé à un spécialiste, Rui Vargas, ami de longue date du festival, DJ résident et directeur musical du réputé club Lux Fragil à Lisbonne.

Pour rappel, le Marocain de Djs Kalboca, la productrice et djette parisienne Crystallmess, le «gnaoui blanc» Jauk Armal, le groupe marocain de musique expérimentale Raskas, la chanteuse Sud-Africaine Ntombi Ndaba qui participe à un projet de l’artiste résident Esa Williams seront de la partie. «Le showcase organisé par Esa Williams sera une occasion de découvrir la diversité de la musique sud-africaine grâce à des artistes comme Ntombi Ndaba ou encore Nonku Phiri», ajoutent les organisateurs.

Quant à la scène de l’amphithéâtre, elle sera occupée par le producteur du label de future-jazz Kamal Williams. Il y invitera Kieron Ifill, alias K15, ainsi que Louis Chen, Mr Wynters et l’artiste de grime Mez. Le soir même, rendez-vous avec le MC marocain Yazid Bezaz.
Après avoir participé ces trois dernières années au festival, le label marocain Casa voyager disposera cette année d’une scène dédiée. Il y accueillera la sélectionneuse marocaine MMMC, ainsi que des performances live de Viewtiful Joe et Gary Gritness.
Aussi, un Back to back entre Mad Miran et Kreggo est prévu. Une scène sera également dédiée à l’organisation londonienne Boiler Room qui accueillera à son tour plusieurs artistes dont Houariyate, Dollypran et Polyswitch.

Outre le line up musical, Atlas Electronic offre une belle plate-forme aux autres formes d’art, tel que le projet «Afrorack» de l’Ougandais Bamanyan Brian ou encore « Guedra », projet féminin de dance traditionnelle.
Du vendredi au samedi, les festivaliers pourront également profiter de talks et de débats autour de sujets différents, dont «les droits d’auteur», «l’émancipation des artistes».
En organisant Atlas Electronic les initiateurs visent à sensibiliser à la question de mobilité des artistes. Un sujet toujours d’actualité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *