7ème Festival international Jawhara: Une manifestation qui satisfait tous les goûts

Le 7ème Festival international Jawhara, qui a pris fin samedi dernier, est, comme le précisent les initiateurs, réussi.

«Le Festival Jawhara, par la force, la rigueur et le dévouement qui lui ont été imprimés, a encore montré, lors de cette 7ème édition, les lumières, les couleurs et les sons de cette grande fête inoubliable qui a gagné, en l’espace de trois jours, El Jadida, Azemmour et Bir Jdid et qui se sont mises au diapason de l’événement», estime Nabil Krat, directeur du festival, initié par l’Association des Doukkala. 

A lui seul, le spectacle de clôture, programmé lors de ce festival organisé  sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, a vivement enflammé le public venu nombreux. Les artistes qui l’ont animé, sur la scène de l’hippodrome Lalla Malika, étant la star Saïda Charaf, et le chanteur du raï, Kader Japonais. De quoi offrir des moments inoubliables aux festivaliers. Pour sa part, la diva sahraouie a brillé de mille feux en interprétant ses meilleurs tubes. Au fil de la soirée, le public chantait en chœur ses célèbres chansons comme «Mani», «Katbghini Wla La» et «Oueld Mou». La chanteuse a également interprété une sélection puisant dans la richesse du répertoire de la musique marocaine et la diversité de ses rythmes, moderne, populaire et saharien, comme «Sidi Hbibi», «Sahra Maghribia», «Hahouma Jaw» et «Ga3 Ga3 ya Zoubida».

A son tour, le chanteur du raï a offert un concert grandiose pour le bonheur des fans de ce style. 

En parallèle à ces spectacles, la scène de la ville d’Azemmour a abrité les concerts de Sami Rai et de la grande star de la musique populaire Daoudi.

Quant aux habitants de la ville de Bir Jdid et ses visiteurs, ils avaient rendez-vous avec une soirée musicale animée par Sy Mehdi et Adil Miloudi.    

Outre ces artistes, une pléiade de chanteurs marocains et étrangers s’est succédé sur les scènes du Festival (El Jadida, Azemmour et Bir Jdid). Entre autres, les rappeurs d’H-Kayne qui prennent part à cette manifestation pour la 2ème fois, ont repris, vendredi dernier, les morceaux puisant dans la richesse du répertoire du rap marocain et la diversité de ses rythmes.

A leur tour, l’artiste Mourad Bouriki et la chanteuse Statia ont émerveillé le public de la ville d’Azemmour. Quant aux habitants de la ville de Bir Jdid et ses visiteurs, ils avaient rendez-vous avec une soirée musicale animée par Lamia Zaidi et Said Ouled Houat.

Pour sa part, la star de la chanson populaire Saïd Senhaj a enflammé, lors de la même soirée à El Jadida, ses milliers de fans.

La soirée d’ouverture du festival a, quant à elle, été marquée par le concert de la chanteuse syrienne Howaïda Youssef et du porte-flambeau de la musique traditionnelle marocaine Maxime Karoutchi. A l’autre bout de la ville, Rajae Ksabni et Rachid Swalmi ont émerveillé le public d’Azemmour.

Ainsi, tous les festivaliers ont trouvé leur compte dans cette programmation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *