Abdelhafid Douzi : «Le Concert pour la Tolérance véhicule des messages importants»

Abdelhafid Douzi : «Le Concert pour la Tolérance véhicule des messages importants»

Questions à Abdelhafid Douzi, Chanteur 

Pour Douzi le Concert pour la Tolérance permet de réunir annuellement des artistes venus de différents horizons autour des valeurs de la tolérance.

ALM : Que représente pour vous de participer au Concert pour la Tolérance ?

Abdelhafid Douzi : C’est un concert très important, j’ai participé à la dernière édition qui a connu un énorme succès. Le message véhiculé par cet évènement est qu’on est tous les mêmes et que la musique nous réunit. Et c’est d’autant vrai qu’aujourd’hui il y a beaucoup de violence dans le monde, beaucoup de racisme et d’intolérance. Ce genre d’évènements permet de réunir des artistes qui n’ont pas la même culture, la même langue, ni la même religion. Ma participation à ce concert est très importante étant donné que je représente le Maroc et sa culture, surtout qu’il est organisé dans mon pays.

Comment essayez-vous à travers votre musique de diffuser ces valeurs de tolérance ?

J’essaye chaque fois de varier les thèmes et les sujets, par exemple chanter pour les mamans ; quand j’ai chanté Douni Lbladi, et lorsque j’ai tourné un clip à New York qui parle du racisme entre les policiers et les gens qui vivent loin de leur pays. En général je chante le vécu des gens en transmettant un message à travers mes chansons. J’essaye de donner quelque chose de positif en prêtant attention à mes sujets et paroles, ainsi que tous les autres détails qui sont pour moi d’une grande importance.

Quels sont vos projets en cours ?

Il y aura bientôt un duetto avec la Latifa Raefate, qui est comme ma grande sœur et que je respecte beaucoup. Je travaille également sur un single qui va sortir bientôt.

Quel regard portez-vous sur la chanson amazighe ?

Je suis attentivement tout ce qui se passe sur la scène culturelle marocaine. Dernièrement on a vu pas mal de choses qui ont évolué, notamment dans la chanson amazighe. Je prépare une surprise dans ce sens. Je vais chanter Inas-Inas dans le prochain prime de Cock studio. J’espère que je vais respecter les paroles pour la chanter comme il faut. Il y a plusieurs chanteurs amazighs qui font du bon travail et qui ont su moderniser la musique amazighe, ce que je considère comme un plus pour nous tous vu que la culture amazighe est notre origine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *