Alpha Blondy, Bonga, Baloji, Panache Culture et autres: Le meilleur de la musique africaine à Mawazine

Alpha Blondy, Bonga, Baloji, Panache Culture et autres: Le meilleur de la musique  africaine à Mawazine

La scène Bouregreg, dédiée aux sonorités africaines dans le cadre de la 16ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde, prévue du 12 au 20 mai, réserve à son public une programmation festive mettant à l’honneur la musique africaine.

Selon les organisateurs, «le festival renouvelle son attachement au continent en conviant les meilleurs artistes africains». De ce fait, le public aura rendez-vous, le vendredi 12 mai, avec Panache Culture. Il s’agit d’un groupe qui propose un mélange de styles musicaux : du pur reggae ouvert sur des influences orientales et des sonorités d’Afrique du Nord. Le lendemain, samedi 13 mai, c’est MHD, un rappeur français d’origines guinéenne et sénégalaise, ancien membre du collectif parisien 19 Réseaux, qui se produira avec un hybride de rap et de dance inspiré par les artistes du Nigeria Davido et P-Square. Le dimanche 14 mai sera consacré au duo Amadou et Mariam.

Ces deux chanteurs promèneront leurs notes chaleureuses, avec toujours le même crédo : une musique énergisante et des paroles qui célèbrent la solidarité, l’amour et la tolérance. Le grand Bonga sera lundi 15 mai la tête d’affiche d’une soirée qui mettra à l’honneur la figure de proue de la musique angolaise et l’un des plus grands emblèmes de l’africanité. Parce que la musique africaine est aussi celle de la diaspora, Ibibio Sound Machine, un collectif afro-londonien, prendra place mardi 16 mai pour impressionner le public avec des cocktails fusionnels mixant le highlife et l’électro, le post-punk et la disco.

Venu du Congo et installé en Belgique, Baloji sera sur scène le lendemain, mercredi 17 mai, pour un concert au style métissé, avec des influences entre les musiques traditionnelles et afro-américaines (soul, funk, jazz), découvertes à travers la culture du sampling et de l’électronique. En provenance du Ghana, la formation incontournable Pat Thomas & Kwashibu Area Band enchantera le public jeudi 18 mai. Avec sa voix unique et onctueuse, et ses chants tirés des dialectes fanti et ashanti twi, Pat Thomas est sans aucun doute l’une des plus grandes voix du Ghana. Une autre fidèle de Mawazine, Calypso Rose chantera vendredi 19 mai les plus beaux airs de calypso, cette musique de carnaval qui rappelle les plages des Antilles et les couleurs de Tobago. Enfin, le grand Alpha Blondy clôturera la programmation de cette 16e édition avec un concert, samedi 20 mai, qui s’annonce d’ores et déjà mythique. Le père du reggae africain présentera une musique et des textes engagés et significatifs prônant liberté, unité et amour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *