«Chbaghi», nouveau single signé Masta flow : Pour un rap constructif

«Chbaghi», nouveau single signé Masta flow : Pour un rap constructif

Après une longue absence, le rappeur Mohamed Malki, alias Masta Flow, revient en force avec un nouveau single tourné en vidéoclip réalisé entièrement en France. En effet, «Chbaghi» adresse un message aux jeunes amoureux du hip hop.

«C’est une réflexion visant à questionner une communauté de jeunes rappeurs. L’idée de ce titre est née d’un constat. Quand j’étais absent de la scène, j’ai remarqué que les jeunes qui font de la musique rap chantent sans avoir un objectif. Avant le rap était un challenge pour nous. Il avait comme objectif de défendre une cause», indique Mohamed Malki. Le maître du flow, ancien membre fondateur d’un des meilleurs groupes, Casa Crew, a collaboré avec Dj Med et «HyTek Music» pour réaliser ce single. «J’avais rencontré DJ Med, un artiste résidant en France, et m’a proposé de collaborer avec lui».

Rappeur reconnu pour son flow unique et son charisme, Mohamed Malki prépare également son nouvel album dont la sortie est prévue en 2017. «L’album portera soit le nom de «Smo3lih» ou «Bloc 7». Il abordera mes vécus au quartier Hay Mohammadi», dit-il. Influencé par Michael Jackson, Masta Flow a commencé à imiter ses mouvements jusqu’à ce qu’il découvre le breakdance dans son adolescence. Dès lors, il a été introduit à la culture hip hop. Cependant, après une blessure, il a dû arrêter de danser et a décidé d’explorer d’autres disciplines au sein de cette culture. Il a commencé à rapper en 1997 avec son premier groupe (Vempire’s killers squad) avec qui il gagne le prix du meilleure group rap hip hop du «Tremplin du L’Boulevard des Jeunes Musiciens» en 2002.

Un an plus tard, Casa Crew a été formé. Un groupe avec lequel il démarre son parcours «Mn Zanqa l Zanqa» (2004). Le clip de cette chanson était également un des premiers clips de rap au Maroc. Après ce succès, le groupe a décidé de poursuivre ce projet qui l’a amené à produire et à sortir le premier mini album appelé «Khatwa» (le Pas) en 2005. Leur deuxième album a vu le jour en 2007, «Basma» (l’empreinte). Trois vidéoclips ont été réalisés à partir de cet album. Après des années de concerts et en participant à des festivals de musique partout dans le pays ainsi qu’à l’étranger, il a décidé de commencer sa carrière en solo.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *