Daoudia offre un clin d’œil au public tétouanais

Daoudia offre un clin d’œil au public tétouanais

Le 11ème Festival Voix de femmes a été clôturé, samedi à Tétouan, en beauté par les chanteuses, Hind Ziadi et Daoudia. «Deux artistes féminines marocaines au talent certain… à en juger par la réaction du public exalté !», indiquent les initiateurs.
Qualifiées de véritables ambassadrices de notre patrimoine artistique national, Hind Ziadi et Daoudia ont, selon la même source, «porté fièrement les couleurs du Royaume ainsi que les intentions du festival, en offrant des shows mémorables face à des milliers de spectateurs».
A elle seule, Hind Ziadi, un jeune talent en pleine expansion, a su charmer le public avec ses tubes récents, notamment ses covers les plus populaires.

Quant à Daoudia, elle a relevé le défi de la clôture du festival avec son dynamisme habituel en jonglant avec des rythmes entre raï et chaabi. « Ses chansons ont rendu hommage aux femmes de tout horizon, avec un clin d’œil au public tétouanais», enchaînent les initiateurs.
Au-delà de cette soirée, cette 11ème édition se veut, selon Karima Benyaich, présidente de l’association Voix de femmes, une invitation au partage, à la fusion culturelle et au vivre-ensemble. L’oratrice, également ambassadeur du Maroc en Espagne, remonte à la 1ère édition de l’événement. «Depuis ses débuts, le festival s’est voulu, à travers ses différentes activités et animations, un moment de partage et d’échange, d’ouverture et de tolérance, des valeurs auxquelles le Maroc est fermement attaché», entérine-t-elle. Pour elle, le festival est également l’occasion de faire valoir, à nouveau, le riche patrimoine de la ville de Tétouan. De plus cette manifestation œuvre, selon ses dires, pour la synergie entre la culture et l’essor socio-économique de la région du Nord.

A propos du choix du thème de cette année «La femme au service du développement», elle indique qu’il repose sur l’importance de promouvoir le patrimoine artistique féminin marocain.
Mieux encore, cette grand-messe artistique a une fibre de solidarité permanente. Dans ce sens, Mme Benyaich précise que des actions sociales seront menées tout au long de l’année. Elle cite notamment l’opération «Santé pour tous» qui permet à nombre de personnes issues de quartiers défavorisés de bénéficier, chaque année, de soins médicaux appropriés, en plus d’interventions caritatives au profit des personnes âgées résidant à la maison de retraite Sidi Frej.

Aussi, le festival est marqué par l’organisation du «Marché Au fil du Temps». Il s’agit d’un rendez-vous incontournable de l’événement qui permet aux femmes promoteurs de la région, membres des coopératives issues du Nord du Maroc, de présenter et de commercialiser leurs produits du terroir et de l’artisanat au cœur de la ville de Tétouan. Une manière, pour le festival, de révéler davantage son sens de la philanthropie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *