Des festivités dans plusieurs villes: Le Nouvel An amazigh célébré en grande pompe

Des festivités dans plusieurs villes: Le Nouvel An amazigh célébré en grande pompe

Le Festival international du Nouvel An amazigh prévoit une conférence thématique axée sur les questions liées à l’identité et à la problématique posée par la mémoire dans sa relation complexe avec la reconnaissance, au Maroc et ailleurs.

C’est en grande pompe que Id Yennayer sera célébrée dans plusieurs villes du Royaume. Le premier jour de l’année 2967 coïncidera avec le 13 janvier 2017, occasion pour plusieurs associations d’organiser un panel d’événements festifs.

Dans la ville ismaïlienne notamment, le Centre de la mémoire commune pour la démocratie et la paix compte bien marquer le coup. Il organise la 4ème édition du Festival international du Nouvel An amazigh (2967) sous le thème «Identité, mémoire et question de reconnaissance». Prévue du 13 au 15 janvier, cette manifestation prévoit des rencontres culturelles et artistiques avec la participation de nombreuses troupes folkloriques locales et nationales.

Le Festival international du Nouvel An amazigh prévoit également une conférence thématique axée sur les questions liées à l’identité et à la problématique posée par la mémoire dans sa relation complexe avec la reconnaissance, au Maroc et ailleurs. Au menu de cette manifestation figurent, entre autres, des spectacles, des expositions artistiques, des hommages, des soirées artistiques et des lectures poétiques avec la participation de nombreux artistes d’Espagne, de France, de Palestine, du Liban, d’Irak, du Mexique, d’Algérie, de Tunisie, de Libye et d’Egypte, outre le Maroc. Les activités du Festival se dérouleront dans nombreux espaces de la ville de Meknès dont la salle El Manouni et les places de l’arrondissement et Lahdim.

Dans la ville blanche, l’association EAC Boulevard en partenariat avec Tamaynut, organisation à but non lucratif, organise ce jeudi soir au centre de musiques actuelles Boutlek une grande soirée pour célébrer le Nouvel An. Au programme, un concert acoustique avec le groupe de musique du Souss Inouraz. Il s’agit d’une formation gadirie formée par Khalid El Berkaoui. Ce concert sera suivi d’un ciné-concert «Ali Baba et les 40 voleurs» dont la bande-son a été reconstruite par la formation gadirie, et d’un Dj set de Mr ID. Outre la ville de Casablanca, la capitale du Souss abrite les rencontres culturelles d’Id-Ennayer. Le programme de cette manifestation comporte des exposés de l’anthropologue Tassadit Yassine, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales à Paris, portant sur les perspectives de la recherche académique amazighe, et de Lahoucine Bouyaakoubi de la Faculté des lettres d’Agadir sur les nouvelles écritures de la littérature amazighe.

L’éditeur, linguiste et militant de la cause amazighe en Algérie, Ramdane Achab, fera, quant à lui, une présentation sur «l’édition amazighe en Algérie». Des lectures poétiques seront également proposées par les poètes Mohamed Ouagrar, Fatima Faiz, Omar Taous et Sanae Zahid, suivies de la présentation d’un ouvrage collectif en hommage au professeur Ahmed Raqbi de l’Université Ibn Zohr. Dans le cadre de la célébration du Nouvel An amazigh, la capitale du Souss abrite, par ailleurs, un village baptisé Id-Ennnayer ainsi qu’un Salon amazigh du livre et de l’édition. Assegwas amegaz 2967 !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *