Entretien avec Yasmine Jhabli, chanteuse : «J’ai des projets plein la tête»

Entretien avec Yasmine Jhabli, chanteuse : «J’ai des projets plein la tête»

La jeune artiste tangéroise Yasmine Jhabli parle de sa participation à Tanjazz 2018 ainsi que de sa nouvelle expérience avec The Trincinteys.

J’essaie pour le moment et en tant qu’étudiante de concilier entre mes études et ma passion de jeune chanteuse. Pour autant, je profite de cette période pour développer mon expérience et ma formation.

ALM : En tant que lauréate du concours Jeunes Talents Tanjazz 2017, comment évaluez-vous votre deuxième passage à Tanjazz 2018 ?

Yasmine Jhabli : Je reviens plus mature et avec un nouveau projet que j’ai présenté lors de Tanjazz 2018, en collaboration avec un nouveau groupe, en l’occurrence The Trincinteys. C’est un groupe composé de six musiciens talentueux avec lequel je viens de donner un beau concert. Nous avons interprété nos deux répertoires respectifs et dont l’essentiel était composé de mes propres compositions. Nous avons réussi à faire une belle fusion entre blues, jazz et rock. Nous avons -Youssef Missor, lead vocal du groupe The Trincinteys et moi-même – pu former un duo pour interpréter une de mes compositions, «Smile for me» et  «I’m all over it» de Jamie Cullum.

Quel est l’apport du prix du concours Jeunes Talents Tanjazz 2017 sur votre carrière de jeune chanteuse ?

Comme je viens de le dire, ce prix m’a permis, alors que je suis encore jeune chanteuse amatrice, de me produire pour la première fois dans un important festival tel que le Tanjazz, connu par sa bonne sonorisation et son ambiance unique et devant un grand public, venu de différents pays pour assister aux concerts. Je me produisais à l’époque avec mon premier groupe JY Blues et nous venons ensemble de gagner le concours Jeunes Talents. Nous étions à vrai dire deux ensembles musicaux à partager cette même distinction. Il s’agit de Seven Doors, qui est un groupe de jeunes et talentueux musiciens issus de Chefchaouen, qui a pu gagner le prix du jury. Alors que notre groupe JY Blues a décroché celui du public. Les organisateurs ont été d’un grand soutien pour les deux gagnants, qui leur ont permis dès l’annonce des résultats de se produire sur des scènes de Tanjazz et de côtoyer un grand nombre de musiciens de différentes cultures.

Est-ce que vous projetez de vous lancer dans le jazz ?

C’est un rêve qui demande de la détermination, de la patience, de l’espoir et surtout beaucoup de travail. Je ferai de mon mieux pour atteindre ce rêve avec le temps. Mais j’essaie pour le moment et en tant qu’ étudiante de concilier entre mes études et ma passion de jeune chanteuse. Pour autant, je profite de cette période pour développer mon expérience et ma formation. Je pense qu’après l’obtention de mon diplôme, je me consacrerai entièrement à la musique. Il n’empêche que j’ai pu développer mon don de l’écriture. Car j’ai écrit beaucoup de textes de mes chansons. J’en ai écrit quatorze depuis l’année dernière. Mes compositions parlent de mes propres expériences et de ma vie en général.

Pourriez-vous nous parler de vos projets d’avenir ? 

J’ai des projets plein la tête. Je me projette à l’avenir de me consacrer totalement à la musique pour bien réussir ma vie professionnelle. C’est pourquoi je suis en train de travailler sur ma formation en parallèle avec mes études à la Fac. J’ai hâte de réaliser mon premier album et je trouve très intéressant de faire un autre en compagnie de The Trincinteys. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *