Et de douze pour le Festival du raï d’Oujda

Et de douze pour le Festival du raï d’Oujda

Soolking, Chaba Zahwaniya, Cheb Houssem, Aymane Serhani et d’autres au programme

Les artistes invités à se produire lors de la 12ème édition du Festival international du raï d’Oujda (Firo), prévue du 14 au 21 juillet, sont désormais connus. Selon les organisateurs, une pléiade d’artistes de la chanson raï s’y produira. A l’affiche, on retrouve le rappeur algérien connu sous le nom de Soolking. Très populaire au Maroc avec son groupe Africa Jungle, ce chanteur investira la scène du Festival du raï à Oujda pour faire vibrer la foule au son de ses derniers titres. Le jeune chanteur compte parmi les révélations 2018 du rap français et comptabilise des millions de vues sur Youtube et écoutes sur les plates-formes de streaming.

Au programme également le DJ Hamida. Celui-ci s’est rapidement fait une réputation avec son style où il parvient à mêler hip-hop, house, raï et R&B dans des sets festifs. DJ Hamida multiplie les soirées entre la France, le Maroc et plusieurs pays d’Europe. Sa capacité à chauffer les salles lui vaut également de faire la première partie d’artistes rap comme pour L’Algérino en 2010. Aymane Serhani sera également invité à se produire lors de cette édition. Ses chansons rencontrent un gros succès auprès des jeunes du Maroc, mais ailleurs aussi en France et en Belgique. Quatre mois après sa sortie, son clip en mode selfie «Nebghi Djini Bsurvet» culmine aujourd’hui à plus de 44 millions de vues sur Youtube. Selon la même source, la chanteuse du raï algérienne Chaba Zahwaniya sera également de la partie. De père marocain et d’une mère algérienne, cette chanteuse est l’une des habituées du festival d’Oujda.

D’abord chanteuse dans un ensemble féminin de meddahâtes, c’est en 1981 qu’elle réalise son premier enregistrement. La reconnaissance arrive cinq ans plus tard avec «Khâli ya khâli» (Mon oncle, oh mon oncle, 1986) qu’elle interprète en compagnie de Cheb Hamid. En 1987, c’est le succès avec «El Barraka» (La baraque), une chanson sulfureuse qu’elle chante en duo avec le regretté Cheb Hasni. La programmation donne à découvrir Cheb Houssem.

Très populaire, sa chanson «Malgré tfarakna», qui signifie littéralement «Malgré notre séparation», a enregistré un record historique de vues sur Youtube, avec 38 millions en moins d’une année. Quant aux chanteurs marocains, on retrouve Fatima Laârousi, Issam Kamal, El Mokhtar El Berkani, Reda Taliani et autres. Organisé par l’Association Oujda Arts, en partenariat avec la wilaya, le festival d’Oujda se positionne comme une référence pour le registre raï dans le monde.

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *