Festival des Andalousies Atlantiques : Les «Jeunes Grands Maîtres» au cœur de la 13ème édition

Festival des Andalousies Atlantiques : Les «Jeunes Grands Maîtres» au cœur  de la 13ème édition

«Pour la première fois dans le monde feutré de la musique andalouse, ce sont les «Jeunes Grands Maîtres» de cette école prestigieuse qui seront au cœur et sous les projecteurs de cette édition qui ne ressemblera à aucune autre».

La ville de Mogador s’apprête à accueillir la 13ème édition du Festival des Andalousies Atlantiques prévue du 27 au 30 octobre. Selon les organisateurs, cette édition s’annonce particulière. D’abord, elle sera placée sous le signe de la jeunesse et de la transmission. Pour la première fois dans le monde feutré de la musique andalouse, ce sont les «Jeunes Grands Maîtres» de cette école prestigieuse qui seront au cœur et sous les projecteurs de cette édition qui ne ressemblera à aucune autre. De ce fait, une centaine de jeunes artistes est attendue à Essaouira. Les musiciens de grandes écoles andalouses viendront de Fès, Chefchaouen, Tanger, Tétouan, Salé, Casablanca et seront accompagnés de la chorale Dar El Ala. Outre ces jeunes, le programme offre aux amateurs plusieurs concerts signés par plusieurs voix.

festival-des-andalousies-atlantiques-1

A commencer par la diva Sanaa Marahati. Celle-ci accompagnée de son orchestre rendra hommage à l’auteur interprète et compositeur Samy El Maghribi. «Son répertoire mêle andalou, liturgique, gharnati, chaabi et hawzi». Le public découvrira une icône emblématique de la tradition musicale marocaine la plus populaire. Il s’agit de Raymonde El Bidaouia. Celle-ci chantera ses plus grands succès. Il ne faut pas manquer le concert de Moultaqa Salam. Cette formation dirigée par Ali Alaoui transportera le public au cœur d’une musique vivante à la croisée des cultures andalouses, maghrebines, orientales et africaines.

Rachid Ouchehad et son groupe souiri ont choisi de rendre un hommage fraternel et complice à Maurice El Medioni, formidable musicien, chanteur et compositeur et qui depuis Oran a écrit et interprété les plus belles pièces du patrimoine musical judéo-arabe du 20ème siècle. Le programme donne à découvrir le groupe Ushaq Tarab Al Ala. Celui-ci interprétera des chansons puisées dans le riche répertoire de la musique andalouse.

Afin de permettre au public souiri de redécouvrir dans un esprit festif l’éventail de l’art flamenco, musiciens, chanteurs et danseurs de la compagnie Rosario Toledo emmènent le public à vivre l’ambiance typique d’un village sévillan.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *