Festival Fado Maroc : Le chant traditionnel portugais à l’honneur

Festival Fado Maroc : Le chant traditionnel portugais à l’honneur

Des concerts, master class, conférence, exposition et cinéma au programme

Le style musical incontournable portugais, le Fado, sera célébré dans la capitale. C’est à l’occasion de la 2ème édition du Festival de Fado Maroc, prévue du 29 au 31 mars au théâtre national Mohammed V de Rabat. Très attendu, cet événement donne à découvrir ce genre musical . «Notre objectif à travers l’organisation de ce festival est de montrer comment ce genre musical, en mélangeant des influences de géographies lointaines pour les réorganiser dans une grammaire propre de rénovation continue, a brisé les frontières. Et comment, à partir de la deuxième moitié du 20ème siècle, le Fado a obtenu une reconnaissance internationale, notamment sur la scène de la World Music.

Bref, comment le Fado est devenu un patrimoine universel, même s’il reste lié à l’identité nationale du Portugal», indiquent les organisateurs à ce sujet. De ce fait, le festival propose une programmation éclectique sous le thème «L’internationalisation du Fado». Elle inclut des concerts, master class, conférence, exposition et du cinéma. Côté concerts, deux têtes d’affiche se produiront les 30 et 31 mars au théâtre Mohammed V de Rabat, à savoir la voix de Katia Guerreiro. Reconnue comme remarquable ambassadrice de la musique portugaise, cette interprète a emmené le Fado au monde entier.  De son côté, on retrouve l’artiste Ricardo Ribeiro.

Celui-ci participe depuis 2001 aux festivals nationaux et internationaux de musique. En 2008, il enregistre avec son compositeur et joueur de luth libanais Rabih Abou Khalil l’album Em Português, élu Top of the World Album par le magazine anglais SongLines. Outre les concerts, le festival propose une conférence sous le thème «L’internationalisation du Fado». «À cette conférence-là, nous avons parcouru les grands moments de la médiatisation du Fado, depuis 1930 jusqu’à nos jours. Si depuis cette date on a vu naître les premières ambassades du Fado en Afrique et au Brésil –ayant comme protagonistes des artistes comme Berta Cardoso, Ercília Costa, Armandinho, parmi d’autres– avec Amália Rodrigues, depuis la deuxième moitié du XXe siècle le Fado fait tomber toutes les frontières, recueillant partout de nouveaux publics», explique-t-on. De plus, une exposition représentative du Fado sera organisée par le Musée du Fado et par EGEAC à la Villa des arts de Rabat.

«L’exposition va parcourir les grands moments de médiatisation du Fado, depuis1930 jusqu’à nos jours». Le public découvrira également le cinéma sur le Fado à la Villa des arts de Rabat. Et cela à travers la projection de deux films «Fado» par Maurice Mauriad et» «Les amants du taje» de Henri Verneuil. A ne pas rater !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *