Festival Gnaoua : retour en images sur la 20è édition

La 20è édition du Festival Gnaoua et Musiques du monde s’est clôturée, samedi soir à Essaouira, avec une fusion magique et inoubliable mariant le soufisme indo-pakistanais et la tagnaouite.

Titi Robin, ce magicien de la fusion, connu pour ses voyages sur les routes d’Orient, est revenu cette année avec ce projet inédit spécialement conçu pour les 20 ans du festival. Il a imaginée un mixte entre la musique soufie indo-pakistanaise et l’art tagnaouite.

Titi Robin, célèbre aussi pour son amour du chaâbi marocain et du gnaoua, était accompagné lors de ce concert de l’artiste marocain prodige du guembri, Mehdi Nassouli, l’artiste indien Shuheb Hasan, l’artiste Murad Ali Khan et l’artiste brésilien Ze Luis Nascimento.

Le public avait rendez-vous en seconde partie de ce concert de clôture avec une légende vivante du blues: Lucky Peterson, un artiste façonné par tout un patrimoine de blues et de black music.

Les spectateurs ont été invités par la suite à une fusion pleine de poésie et d’émotion mêlant le groove imparable de ce bluesman de légende et la tagnaouite de Maâlem Mustapha Baqbou.

Organisée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 20ème édition du Festival Gnaoua et musiques du monde a investi durant trois jours les espaces les plus emblématiques de la ville, comme la Place Moulay El Hassan et la plage pour les spectacles publics, Borj Bab Marrakech, Dar Loubane et Zaouïa Issaoua.

Inscrit dans l’agenda des festivals les plus prestigieux au monde, le Gnaoua et musiques du monde a fêté cette année ses 20 ans avec une programmation musicale unique à vivre à Essaouira.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *