Festival international Jawhara: Une sixième édition qui célèbre le centenaire du modernisme d’El Jadida

Festival international Jawhara: Une sixième édition qui célèbre le centenaire du modernisme d’El Jadida

Le festival propose une riche programmation sur les trois villes: El Jadida, Azemmour et Bir Jdid, en plus d’un concours national «Jawhara Talent» qui a pour ambition de contribuer à la promotion de la culture musicale au Maroc auprès de la jeunesse.

Festival-Jawhara-2016-1Après cinq éditions au succès réputé, le Festival Jawhara sera de retour à El Jadida du 4 au 6 août prochain. Pour la 6ème année consécutive, ce festival organisé par l’Association des Doukkala revient avec une thématique majeure «El Jadida, cent ans de modernisme». Le choix de ce thème n’est pas dû au hasard.

En effet, cette année le festival coïncide avec le centenaire du modernisme d’El Jadida. «Cette édition sera exceptionnelle puisque le Festival Jawhara fête les 100 ans d’urbanisme et d’aménagement de la ville d’El Jadida.

Ce choix n’est guère une utopie ou farfelu, il a été dicté par le fait de la coïncidence avec ce centenaire pendant lequel la ville d’El Jadida a connu un développement extrêmement rapide ayant entraîné des mutations radicales très profondes et de très grande ampleur», expliquent dans ce sens les organisateurs. Il faut dire que cette manifestation sera une occasion de célébrer et se remémorer l’histoire de cette ville cosmopolite.

«L’affiche de cette édition s’est conformée et s’est vouée à l’esprit de l’histoire d’El Jadida tout en s’y fondant, et ce, dans la mesure où il constitue en lui-même une locomotive de développement et une reconnaissance d’une histoire, une célébration, mais aussi le moment de se remémorer les étapes décisives vécues par El Jadida comme périodes charnières dans son histoire pour se libérer de son étouffement et renaître de ses cendres tel un nouveau et fier dragon au Sud de la capitale économique du Royaume, Casablanca», assurent-ils.

Et d’ajouter que «la ville a gardé non seulement des traces physiques, mais également des traces dans l’esprit des Jdidis, et ce avec la construction d’un théâtre en 1925 pour être un peu plus tard telle une ruche où se sont formés les ténors du théâtre marocain tels que Mohamed Saïd Affifi, Tayeb Saddiki, Habe Errommane Ben Brahim et tant d’autres».

Outre la thématique retenue pour cette édition, le festival propose une riche programmation sur les trois villes : El Jadida, Azemmour et Bir Jdid, en plus d’un concours national «Jawhara Talent» qui a pour ambition de contribuer à la promotion de la culture musicale au Maroc auprès de la jeunesse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *