Festival jazz sous l’arganier à Essaouira: Majid Bekkas et Afro-Oriental Jazz Trio ouvrent le bal

Festival jazz sous l’arganier à Essaouira: Majid Bekkas et Afro-Oriental Jazz Trio ouvrent le bal

Après les musiques andalouses, la musique de chambre et la musique gnaoua, la ville des alizés s’apprête à accueillir cette fois-ci le Festival jazz sous l’arganier prévu du 28 au 30 décembre.

Selon les organisateurs, «cette manifestation organisée dont la première édition propose un moment musical inédit à travers les sonorités de jazz, des standards à l’expérimental en passant par le jazz du monde».

Pour ce faire, les initiateurs de ce nouveau rendez-vous musical ont concocté une programmation éclectique autour de la musique de toutes les sonorités : le jazz. En effet, l’ouverture sera marquée par la rencontre entre le musicien Majid Bekkas et l’emblématique «Afro-oriental jazz trio». Le public partagera des moments inédits avec le jeune prodige saxophoniste Axel Camil Hachadi.

Ce musicien qui a fait le tour du monde avec sa musique est au Guembri, avec le percussionniste Ramon Lopez et le tout rehaussé par des notes venues des quatre coins du monde. Tarik Hilal, guitariste de talent, et Nabyla Maan, habitués à reprendre des standards andalous en version jazz, viendront partager leur univers avec le public souiri. Quant à Othman El Kheloufi Band, qui allie les joies du chaâbi à celles du jazz, elle sera également de la partie pour faire danser le public. En parallèle, les standards de jazz seront sublimés par les Frères Souissi.

Et puisque les nouveaux talents ont aussi leur place au Festival jazz sous l’arganier, la jeune Jihane Bougrine viendra présenter son nouveau album aux couleurs de son pays intitulé «Loon bladi», qui puise du jazz, première influence de la chanteuse. Elle fera d’ailleurs la première partie de l’hommage à feu Mahmoud Guinea lors d’une soirée Gnaoua à Dar Souiri.

Enfin, la clôture de la première édition du Festival Jazz sous l’arganier se fera en quartet de jazz multiculturel entre les saveurs latines et la pétillance maghrébine avec Mahmoud Chouki, alias Mood. Il faut dire que ce musicien est un guitariste, compositeur, directeur artistique et musicien et dont la renommée a dépassé les frontières. Ses compositions et réalisations sont une fusion de musiques du monde, subtil alliage de musique traditionnelle, ethnique, teintée d’Occident et de modernité, avec un penchant pour le flamenco, le jazz, et les sonorités orientales.

Après des études au conservatoire de Larache, puis celui de Rabat, il poursuit ses masters class avec de grands noms tels que Jorge Cardoso, Antonello Lixi, Tim Williams, Francisco Ortiz and Juan Fallo. Une fois de plus, le Festival jazz sous l’arganier à Essaouira, prévu du 28 au 30 décembre, est une invitation au partage et à la découverte du jazz dans tous ses états. Un festival à ne pas manquer !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *