Festival Mawazine-Rythmes du Monde: Douzi, Aâtabou, H-Kayne, Ahouzar… enflammeront la scène de Salé

Chaâbi, hip-hop, aïta, gnaoua…tous les goûts seront représentés sur la scène de Salé à l’occasion de la 15ème édition du festival Mawazine Rythmes du Monde, prévue du 20 au 28 mai.

Selon les organisateurs, les artistes les plus populaires, toutes tendances confondues, ont répondu présent à l’appel avec enthousiasme. Au programme, la voix de l’Atlas Abdelaziz Ahouzar. Celui-ci se produira le dimanche 22 mai. Il mettra les festivaliers en émoi en interprétant ses chansons, véritables hymnes à l’amour, la paix, la fraternité et l’espoir. Depuis les années 80, où sa carrière a débuté, ce sont plusieurs générations déjà qui sont touchées par la sensibilité et la générosité de cet artiste au grand cœur, originaire de l’Atlas.

Le mardi 24 mai sera dédié au groupe emblématique Hoba Hoba Spirit. Cette formation foulera les planches de la scène de Salé pour sa cinquième participation au festival. La même soirée, le maître incontesté du chaâbi, Abdelaziz Stati, enflammera à coup sûr la scène de Salé. Les férus de la musique Hip-Hop trouveront vraisemblablement leur compte. Le groupe phare de la musique urbaine marocaine H-Kayne se produira le jeudi 26 mai. Créé en 1996, c’est son premier prix au Boulevard des jeunes musiciens, obtenu en 2003, qui signe véritablement le début de la carrière du quatuor, qui compte aujourd’hui 3 albums.

Le rappeur Muslim sera aussi de la partie. Son dernier titre, Dmou3 L7oma (Les larmes du quartier), qui tourne en boucle sur les ondes marocaines, est un hommage à ces jeunes qui cherchent leur voie. Sa carrière ne compte pas moins de 6 albums, dont l’excellent Alttamarod, sorti en 2010. «L’enfant prodige du raï», Douzi, sera également au programme. Repéré lors d’une émission de télévision alors qu’il est âgé de seulement 5 ans, il devient très vite la coqueluche des Marocains.

Il se produira sur la scène de Salé le vendredi 27 mai. Et pour terminer la semaine en beauté, c’est l’immense, la charismatique, l’incontournable Najat Aâtabou qui mettra le feu aux planches de la scène de Salé, le samedi 28 mai. Femme libre et moderne, ses chansons sont pour elle le meilleur moyen de lutter contre les inégalités dont les femmes sont victimes.

Scène de Salé
• Abdelaziz Ahouzar 

(Dimanche 22 mai)

• Hoba Hoba Spirit
(Mardi 24 mai)

• Abdelaziz Stati
(Mercredi 25 mai)

• H-Kayne & Muslim
(Jeudi 26 mai)

• Douzi
(Vendredi 27 mai)

• Najat Aâtabou
(Samedi 28 mai)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *