Festival Mawazine Rythmes du Monde : Tout le programme !

Festival Mawazine Rythmes du Monde : Tout le programme !

Il propose une programmation riche et un mix de stars nationales et internationales

La scène de l’OLM-Souissi réunira les célébrités les plus emblématiques du moment. Le public découvrira, entre autres, Bruno Mars, le DJ n° 1 Martin Garrix, et le duo The Chainsmokers.

La 17ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde, prévue du 22 au 30 juin, s’annonce plus festive que jamais. Fidèle à la formule de son succès, le festival propose cette année une programmation riche et un mix de stars nationales et internationales. «La sélection des artistes de cette dix-septième édition est digne des plus grandes manifestations avec à la clé une densité phénoménale de styles qui répondra à tous les goûts», indiquent les organisateurs. Au total, six scènes à Rabat et Salé accueilleront plusieurs centaines d’artistes. D’ailleurs, la scène de l’OLM-Souissi réunira les célébrités les plus emblématiques du moment. Le public découvrira Bruno Mars (États-Unis), le DJ n° 1 Martin Garrix (Pays-Bas), le duo The Chainsmokers (Etats-Unis), le charismatique Jamiroquai (Grande-Bretagne), le mythique groupe de rock Texas (Grande-Bretagne), la légende Luis Fonsi (Porto Rico) ou encore les rappeurs Niska (France) et Damso (République démocratique du Congo).

Dans un cadre plus intimiste, la programmation du théâtre national Mohammed V s’annonce, elle aussi, exceptionnelle. Témoin des grands moments de l’histoire de Mawazine, la scène dédiée à la découverte proposera une liste d’artistes fusionnant les genres, parmi lesquels le violoniste Ara Malikian (Arménie), la chanteuse Hiba Tawaji (Liban) ou encore le London Community Gospel Choir (Grande-Bretagne), l’icône Souad Massi (Algérie), la soprano Majida El Roumi (Liban), le groupe de Tango Fernando Egoscue Ensamble (Argentine), l’égérie du flamenco Maria Toledo (Espagne) et la chanteuse d’opéra Marwa Nagy (Égypte).

Illustrant la passion de Mawazine pour la musique arabe, la scène Nahda accueillera, quant à elle, cette année les grandes voix du patrimoine musical oriental. Les festivaliers auront l’occasion de partager des instants uniques avec le «Kayser» Kadim Al Sahir (Irak), la voix du tarab Melhem Zein (Liban), la talentueuse Rouwaida Attieh (Syrie), la chanteuse Boussy (Égypte), le grand Mohamed Hamaki (Égypte), le jeune Ameer Dandan (Palestine), le superbe Wael Jassar (Liban), le chanteur Ahmed Chiba (Egypte), le maître Saber Rebaï (Tunisie) ainsi que les divas Nancy Ajram (Liban) et Ahlam (Émirats Arabes Unis). En ce qui concerne la scène de Salé, elle donne à voir une série de concerts qui s’annoncent tous plus intenses et festifs. Entre gnaoua, châabi, rock, reggae, fusion, amazigh, rap et hip hop, le public applaudira les prestations de Cravata, Aminux, Ihab Amir, Nadia Laaroussi, Badr Soultan, Ibtissam Tiskat, Tarik Farih, Maâlem Hassan Boussou, Nass El Ghiwane, Lahoucine Aït Baamrane, Aziz Al Maghribi, Zakaria Ghafouli, Khadija Atlas, Mehdi Weld Hajib, Hajib, Abdelali Sahraoui, Abidat Rma, Najat Aâtabou, DJ Hamida, H-Kayne, Muslim, Tiw Tiw, Imad Benomar, Nouamane Belaiachi, Statia, Said Senhaji et Stati.

Sur la scène du Bouregreg, cette nouvelle édition mettra à l’honneur quelques-uns des plus grands visages de ce territoire aux cultures et aux sonorités si variées : le guitariste et arrangeur Ebo Taylor (Ghana), la belle Oumou Sangaré (Mali), les merveilleux Las Maravillas Del Mali (Mali), la sensation afro-punk Tshegue (France), le rappeur Rilès (France), le joueur de kora Sidiki Diabaté (Mali), l’Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou (Bénin), les emblèmes de l’afrobeat Seun Kuti & Egypt 80 featuring Yasiin Bey (Nigeria/États-Unis) ainsi que le rebelle Tiken Jah Fakoly (Côte d’Ivoire). Et ce n’est pas tout ! Mawazine offrira une nouvelle création musicale sur le site historique du Chellah. Autour de la thématique «De tar, sitar à guitare», la programmation rassemblera des interprètes du monde entier, inspirés par les cordes : qu’elles proviennent du tar iranien, du star de l’Asie centrale, du sitar indien ou de la guitare grecque, italienne et espagnole. Les mélomanes découvriront les univers sonores d’Alireza Ghorbani (Iran), Patrizia Laquidara (Italie), El Amir (Allemagne/Espagne), Sahana Banerjee (Inde), Maria Berasarte (Espagne), Sepideh Raissadat (Iran), Katerina Fotinaki et Eva Atmatzidou (Grèce) et Sabry Mosbah (Tunisie).

sj

loading...
loading...

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *