Festival Mawazine Rythmes du Monde : Une clôture mémorable avec Hussain Al Jassmi, Maluma et Koba LaD

Festival Mawazine Rythmes du Monde : Une clôture mémorable avec Hussain  Al Jassmi, Maluma et Koba LaD

La 18ème édition du Festival Mawazine Rythmes du monde s’est achevée, hier soir, en apothéose avec des soirées mémorables sur les différentes scènes du festival, avec en tête d’affiche Maluma, Hussein Al Jassmi et Koba LaD.

Sur la grande scène Souissi, Maluma a clôturé la programmation internationale de cette édition avec un  show époustouflant devant un public nombreux. Accompagné de ses danseuses et ses musiciens, l’artiste colombien a mis le feu sur la scène avec ses hits «Chantaje», «Corazon» ou encore «Vente Pa’ Ca».

Pour montrer son affection particulière pour le Maroc, la figure mondiale du reggaeton s’est vêtue d’un maillot de l’équipe nationale de football, au-dessus duquel il a porté le drapeau marocain comme un super héros porte sa cape, clôturant la soirée sur «Carnaval» et «Felices los 4». Sur la scène Nahda, c’est le chanteur émirati Hussein El Jasmi qui s’est produit devant une foule immense d’amateurs de musique orientale.

Il faut dire que ce chanteur à la voix singulière a fait revivre à ses fans des moments agréables de joie et de divertissement en interprétant avec brio un florilège de ses tubes puisés de son riche répertoire. C‘est au rythme de la chanson calme et mélodieuse «Bahr achouq» que le spectacle s’est ouvert. S’en suivirent alors des interprétations romantiques de nombre de chansons, notamment «Bahebak wahashtini», «Ma yasswa» et «Omrak sameêt». La star incontournable a également surpris le public avec des chansons marocaines telles que «Al horm ya rassoul lah», «Tzouwej ma galha lia» et «J’en ai marre». L’artiste a interprété, pour la première fois, sa chanson «Dima dima houbna lil Maghrib», avant de clôturer le concert en beauté sur des rythmes égyptiens avec le morceau «Bouchra khair». Sur la scène Bouregreg, c’est le jeune rappeur français Koba LaD qui a offert un concert électrique inoubliable. Dans une ambiance explosive, Koba LaD a fait chanter et danser le public au rythme de ses meilleurs hits comme «Recul», «Mélange», et «Ténébreux» la chanson qui a le plus fait trembler la scène.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *