Festival Mawazine Rythmes du Monde : Une soirée d’ouverture mémorable

Festival Mawazine Rythmes du Monde : Une soirée d’ouverture mémorable

Martin Garrix, Kadhem Al Sahir, Ihab Amir, Ebo Taylor et Ara Malikian au programme d’ouverture

Comme il est de tradition à Mawazine, plus de la moitié de la programmation du festival sera dédiée aux artistes marocains. Et c’est une fois encore la scène de Salé qui se fera le porte-voix des meilleurs talents du pays.

Le programme d’ouverture de la 17ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde, prévue du 22 au 30 juin 2018, est désormais connu. Le coup d’envoi de cette édition qui met à l’honneur le Maroc, les Pays-Bas, l’Irak, le Ghana et l’Arménie, donnera à découvrir la superstar Martin Garrix. Celui-ci enflammera l’OLM Souissi le 22 juin. Avec une carrière d’à peine cinq ans, le DJ Martin Garrix s’est hissé au niveau mondial dans les milieux de la pop et de la musique électronique, et il est loin de s’arrêter à cela. Âgé de 21 ans, le talent le plus frais de la Dance Music a été en tête d’affiche des plus grands festivals du monde. Sa passion, son ambition, son dynamisme et sa maturité restent inégalés dans le monde.

L’ouverture sera également marquée par la prestation du chanteur irakien Kadhem Al Sahir qui se produira sur la scène Nahda. Il est considéré comme le chanteur le plus célèbre du monde arabe. L’auteur-compositeur originaire de Mossoul est attendu pour une prestation au cours de laquelle il fera la démonstration de sa parfaite maîtrise vocale, puisant dans un répertoire qui privilégie la ballade romantique, les maqamat, la poésie et les paroles engagées. Comme il est de tradition à Mawazine, plus de la moitié de la programmation du festival sera dédiée aux artistes marocains. Et c’est une fois encore la scène de Salé qui se fera le porte-voix des meilleurs talents du pays.

La soirée d’ouverture verra ainsi se produire un trio de chanteurs parmi les plus tendance du moment. Ihab Amir, originaire de Safi, fera son show après avoir brillamment remporté un Mena Award et avoir été en lice pour un Murex d’or dans la catégorie «chanteur le plus populaire du monde arabe».

Le Tangérois Amine Temri, dit Aminux, l’un des artistes marocains les plus regardés sur YouTube, sera également de la partie ce même soir. Ainsi que Salim Bennani, dont le groupe Cravata accapare les rythmes du folklore marocain et des plus grands tubes internationaux pour les transformer en une bande-son festive et délirante qui cartonne sur les réseaux sociaux.

Sur la scène Bouregreg, les passionnés de musiques africaines auront rendez-vous au même moment avec le Ghanéen Ebo Taylor. Figure, aux côtés de Fela Kuti, de la transformation du style highlife en afrobeat, le guitariste et arrangeur surdoué plongera avec son big band au cœur des traditions régionales. Au théâtre national Mohammed V, le public sera plongé dans l’univers musical d’une autre légende : le violoniste Ara Malikian.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *