Fête internationale de la musique : Les cinéastes de la partie

Fête internationale de la musique : Les cinéastes de la partie

Elle est célébrée par des artistes-peintres et musiciens marocains

A l’approche de la fête internationale de la musique, un ensemble d’artistes-peintres, de cinéastes et de musiciens célèbreront à leur manière cette manifestation les 2 et 3 juin à Rabat. Ce sont ainsi deux disciplines artistiques, soit la peinture en tant que troisième art et le cinéma (7ème), qui fêteront le quatrième art qu’est la musique. 

Et ce n’est pas tout ! l’événement marocain sera, selon l’artiste-peintre, Rachid Benabdellah, qui en est le directeur, marqué par «la participation du sculpteur tétouanais, Mohammed Ghouzoula, qui présentera des sculptures autour de la musique». De quoi représenter le 2ème art, à savoir la sculpture lors de cette manifestation sponsorisée pour la deuxième année consécutive par HEM.   

Egalement au programme de cet événement qui se tiendra sous le thème «Artistes-peintres, musiciens et cinéastes fêtent la musique», le vernissage aura lieu samedi 2 juin à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, d’une exposition collective de peinture. Ce sont 40 artistes, dont l’invité d’honneur l’artiste et musicien Mehdi Abdu, qui y participeront. Le même jour sera également marqué par la projection du film «La cinquième corde» réalisé par Salma Bargach et produit par Rachida Saadi. Le film dédié à la musique est proposé par l’artiste Rachid El Ouali, directeur du volet cinéma de l’événement. «Cet acteur, réalisateur et producteur va exposer sa première toile lors de l’événement. Il compte d’ailleurs continuer à peindre puisqu’il a un penchant pour les arts plastiques qu’il veut développer. Chaque année je vais l’inciter à peindre une toile sur la musique », indique le directeur de l’événement à propos de cet artiste qui s’exprimera autour de la musique le temps de l’exposition qui s’étalera sur le mois de juin. Par l’occasion, l’artiste-peintre Rachid Benabdellah a conçu une toile dédiée à l’événement et qu’il y exposera. Il la meuble, selon ses dires, de «Gnaouis habillés en couleurs primaires».

Aussi, des plages musicales variées seront diffusées dans cette journée qui sera, de plus, ponctuée de peinture en direct par les artistes-peintres marocains Abdelhak Arzima et Abderrahim Hamza ainsi que l’artiste-peintre sud-africain Prince Malatsi.

Le lendemain, «The little workshop» à Harhoura abritera un atelier de peinture et d’éveil musical en faveur des enfants handicapés de l’association «Mafatih Arrahma». Ainsi, l’événement, qui rendra hommage à feu l’artiste-peintre Hamid Kirane et connaîtra la remise de trophées, aura une fibre sociale. Cela étant, le directeur de l’événement auquel les artistes de différentes disciplines artistiques sont également invités, ne compte pas s’arrêter là. Il veut intégrer «tous les 9 arts» dans l’événement. «Chaque année, un ou deux arts seront introduits», poursuit-il. Déjà, il pense au théâtre et à la photographie pour la célébration l’année prochaine de la fête internationale de la musique au Maroc. «Je souhaite bien pouvoir développer plus d’activités culturelles et des débats le temps de tables rondes lors des prochaines éditions pour aborder des arts et des liens qui existent entre les deux», conclut M. Benabdellah.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *