Jean-François Zygel dévoilera les principes du «Nouveau Monde» de Dvořák

Jean-François Zygel dévoilera les principes du «Nouveau Monde» de Dvořák

Il se produira en décembre aux côtés de l’OPM

Grâce à son art d’unir le verbe et la musique, Jean-François Zygel explorera et commentera, selon les initiateurs, le détail des mouvements de la symphonie interprétée par l’orchestre.

Le célèbre pianiste, musicien et pédagogue, Jean-François Zygel, se produira pour la 3ème fois aux côtés de l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM) pour inviter les mélomanes «A la rencontre d’une œuvre». Cette année le choix des organisateurs, soutenus entre autres par CDG Capital et l’Institut français du Maroc, s’est porté sur la symphonie du Nouveau Monde d’Antonín Dvořák. Grâce à son art d’unir le verbe et la musique, Jean-François Zygel explorera et commentera, selon les initiateurs, le détail des mouvements de la symphonie interprétée par l’orchestre.

«Il éclaire le public sur la structure de l’œuvre, le guide à travers les différents thèmes musicaux, et décrypte avec vous les procédés quasi théâtraux du compositeur. De faits historiques en anecdotes, en passant par des clés d’écoute sur les thèmes de la symphonie, le spectateur, mélomane averti ou néophyte intéressé, découvre ou redécouvre Dvořák comme il ne l’avait jamais vu à travers la symphonie du Nouveau Monde», indique la même source en précisant que Jean-François Zygel y dévoilera les grands principes et les petits secrets de cette œuvre majeure. Quant à la direction d’orchestre, elle sera, selon les organisateurs, assurée par Nicolas Brochot.

Pour rappel, l’œuvre symphonie du Nouveau Monde de Dvořák a été écrite en 1893. Elle est la plus populaire de ses symphonies et l’une des œuvres les plus jouées du répertoire symphonique moderne. Dvořák l’a composée durant son séjour aux États-Unis (1892-1895) alors qu’il travaillait comme directeur du conservatoire de New York. Il avait le mal du pays et des difficultés à trouver ses repères dans cette immense contrée.

Ce sentiment est heureusement tempéré par l’émerveillement du Tchèque devant tant de nouveautés. La symphonie comporte, classiquement, quatre mouvements : Adagio, Allegro Molto – Largo – Scherzo, Molto Vivace – Allegro con fuoco. Neil Armstrong emporta un enregistrement audio de cette symphonie lors de la mission Apollo 11, la première à déposer un homme sur la Lune, en 1969.

Dates et lieux des concerts

Casablanca – Rialto

• Vendredi 9 décembre :

Concert scolaire, 14h30 / Gala, 20h

• Samedi 10 décembre :

Concert public, 20h

Rabat – Théâtre National Mohammed V

• Lundi 12 décembre :

Concert scolaire, 14h30

Concert semi-public, 20h

Rabat – EIMD

• Dimanche 11 décembre :

Concert solo de Jean-François Zygel

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *