Karima Skalli dévoile les dessous de son récital ramadanesque

Karima Skalli dévoile les dessous  de son récital ramadanesque

Karima Skalli, qui anime des concerts caritatifs au Maroc, en anime d’autres à l’étranger. Ainsi, elle a consacré un spectacle de bienfaisance à une association à Los Angeles.

Le récital que la chanteuse marocaine Karima Skalli animera, le 17 juin à Salé, aux côtés de l’auteur Mohammed Ennaji, exaltera le divin dans tous ses états. «Nous allons jubiler un peu autour du divin sur la base de textes écrits par Mohammed Ennaji qu’il lira lors du spectacle. Quant à moi, je vais chanter a cappella avec un instrumentiste. Le tout en apportant ma touche», précise à ALM Karima Skalli à propos du spectacle ramadanesque intitulé «Arpège sur les voies du destin. Les beaux noms de Dieu», qui sera également l’occasion de célébrer les textes dudit auteur.

Outre ce show, Karima Skalli travaille sur son album appelé «Laila». «J’ai travaillé sur cet opus avec le défunt Saïd Chraibi en l’an 2000 pour l’ouverture du festival de Fès. Par la suite, j’en ai fait un arrangement universel avec Moulay Rachid Regragui», détaille la chanteuse à propos de «Laila» qu’elle dit concevoir avec ses propres moyens. «Je veux le lancer en bonne et due forme», enchaîne-t-elle concernant cet album qui est, à ses yeux, un symbole de l’amour au féminin selon les textes d’Ibn Arabi et Mohamed El Harraq entre autres. Pour l’heure, Karima Skalli envisage de chercher une maison pour la distribution de son album.

Ceci étant, la chanteuse, qui réalise une musique arabe travaillée universellement, compte à son actif plusieurs œuvres musicales. Comme elle a fait énormément de tournées au Maroc et à l’étranger. Entre autres, elle a fait escale à Londres, Prague, Abu Dhabi, au Liban, en France et aux Etats-Unis. «Aux USA, ce qui m’attire c’est qu’outre les mélomanes, ce sont les étudiants qui font des recherches sur la musique et viennent assister à mes spectacles», indique-t-elle en expliquant être choisie en tant que «voix académique».

Et ce n’est pas tout ! Karima Skalli, qui anime des concerts caritatifs au Maroc, en anime d’autres à l’étranger. Ainsi, elle a consacré un spectacle de bienfaisance à une association à Los Angeles. Ce qui a valu à l’artiste un prix accordé par cette structure outre un prix offert par le conseil de la ville de Los Angeles et celui octroyé à l’artiste par l’orchestre Mesto avec qui l’artiste, qui enchaîne les succès, a collaboré à plusieurs reprises.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *