L’Boulevard : La programmation détaillée

L’Boulevard : La programmation détaillée

Le festival L’Boulevard, dédié aux musiques actuelles et à la culture urbaine, dévoile son programme détaillé. Hommage, concerts live, compétition tremplin, souk associatif, rencontres culturelles et ateliers animeront cette 19ème édition prévue du 13 au 22 septembre. Selon les organisateurs, cette édition promet comme les précédentes une programmation riche et variée. A commencer par l’hommage, cette année le choix s’est porté sur le défunt Said Ghaffouli. Régisseur du festival depuis 2008, il a monté avec l’équipe depuis plus de dix ans les festivals L’Boulevard, Sbagha Bagha, Jidar, Toiles de rue et des évènements au Boultek. «Cet homme est une partie de la partie immergée de l’iceberg, il incarne ces métiers de l’ombre qui donnent vie sur le terrain aux idées et aux projets, qui organisent l’espace et créent des lieux prêts à produire de la magie. Toute scène et tout artiste sont redevables à ces personnes qui sont toujours là, en place, aux aguets à tout moment», indiquent-on. Outre, l’hommage, cette année, 19 groupes toutes catégories confondues rap/hip hop, rock/metal et fusion/world, ont été sélectionnés pour la compétition Tremplin. Trois jours durant, les musiciens en herbe retenus se produiront sur la grande scène du R.U.C.

«Ces groupes joueront leurs compositions originales du 13 au 15 septembre, parfois pour la première fois, et redoubleront d’énergie pour convaincre jury et public», expliquent-on. L’Boulevard propose également plusieurs concerts live animés par des artistes et groupes venus de différents pays. Cette année, le public va découvrir Dada, Boummask, Dj Netik, Dieey Dros, Carcass, Martha Da’ro, Filastine, Nova, Hassan Boussou et autres. Au delà de la musique, le festival offre comme chaque année le Souk. D’abord pensé comme un espace d’expression et de vie consacré au travail associatif et militant, cette agora rassemble tous les ans une vingtaine de collectifs, de créateurs et d’artistes urbains. Petits et grands sont d’ailleurs invités à prendre part aux différents ateliers proposés et animés par les exposants et associations, sur des thèmes aussi différents que la bande dessinée ou l’écologie. Enfin, en véritable évènement dans l’évènement, le Souk abrite sa propre scène, permettant aux jeunes talents de s’exprimer, et au public de découvrir de près les groupes et musiciens émergents. Dédiée aux jam sessions et boeufs, cette plate-forme a également permis à de jeunes musiciens de dévoiler leurs talents et par là même, d’insuffler du son neuf à la scène locale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *