Le DJ marocain MR ID lance «Omah» à partir du 17 janvier

Le DJ marocain MR ID lance «Omah» à partir du 17 janvier

Entre sons électro, instruments de musique arabes et chant

Après «Salat Ala Nabina» et «Layalina», Elhafid Abderrahman, plus connu sous son nom de scène MR ID, fait son retour avec un nouveau morceau «Omah» dont le lancement est prévu le 17 janvier. Comme à son habitude, l’artiste se transforme en alchimiste de la musique, alliant avec brio et justesse les sons électroniques actuels aux sonorités traditionnelles marocaines. Comme son nom l’indique, «Omah» est une véritable ode aux femmes et en particulier aux mères. A travers ce nouvel opus, l’artiste tenait à faire un vibrant hommage à sa propre maman mais également à toutes les mamans du monde, battantes, aimantes et au soutien inconditionnel. «Cet opus est la résultante d’un travail passionné. Cette musique outrepasse la frontière entre les pratiques traditionnelles et les techniques actuelles de mixage, magnifié par la voix hypnotisante d’Abdellah Ben Charradi», indique l’artiste.

En effet, ce morceau nous plonge dans un univers marqué par les sonorités africaines, les instruments marocains tels que la mandoline ou la flûte et s’harmonise avec le rythme électro envoûtant que propose MR ID. Il faut rappeler que cet artiste s’est produit dans plusieurs festivals nationaux, à savoir l’Boulvard, Moga, Timitar ou Visa for Music au Maroc. En Europe, MR ID était sur le devant de la scène au Sfinx Mixed et au Kiosk Radio, en Belgique, au Djoon Club, en France ou encore au Festival internacional en El Camino de Santiago, en Espagne.  MR ID mène donc de front une carrière de DJ intense qui ne l’empêche pas pour autant de se couper du monde quelque temps pour produire ses morceaux et ravir les mélomanes et électro-addict.

Après avoir partagé ses platines avec des DJs internationaux tels que Louie Vega, Acid Arab, Culose De Song, Todd Terry, The Avener ou encore Rene Amusez, MR ID fait son retour et nous replongera, dès le 17 janvier, dans son monde musical reflétant la diversité ethnique et artistique du Royaume. Sa communauté, «El Baraka Family» comme il l’appelle si bien, sera ravie de le découvrir. Entre sons électro, instruments de musique arabes et chant, ce nouveau morceau, réelle invitation à l’évasion, promet de faire danser sous peu tout le gotha du monde de la nuit du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *