Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes

Le Festival Atlas Electronic sensibilise  à la mobilité des artistes

La 4ème édition se tiendra du 29 août au 1er septembre à Marrakech

Le 4ème festival Atlas Electronic se tiendra du 29 août au 1er septembre à la Villa Janna à Marrakech pour sensibiliser, de nouveau, à la question de la mobilité. La nature de cette musique abonde clairement dans le sens de la thématique de cet événement dont la 4ème édition rassemblera 125 artistes de 15 pays. En fait, le festival, qui se tiendra sous le slogan « Moving Forward» (aller de l’avant), souhaite, selon les initiateurs, mettre l’accent sur les inégalités quant à la liberté de mouvement et de déplacement, et leurs conséquences sur le paysage culturel mondial.

«En effet, pour certains, voyager au-delà des territoires est un véritable luxe. Il s’agit d’une liberté de mouvement, de parole et de pensée qui n’est pas donnée à tous, notamment aux artistes, à travers le monde», exalte la même source. C’est pourquoi Atlas Electronic a mis en place une programmation qui aborde la thématique sous différents angles et à travers diverses disciplines artistiques, à savoir musique, photographie et vidéo outre des ateliers et débats. 
En détail, le festival se déroulera dans 3 scènes pour y recevoir des artistes aux multiples univers. Dans ce sens, les organisateurs annoncent la participation du duo marocain de Djs, Kalboca, ainsi que la productrice et djette parisienne Crystallmess. A son tour, le « gnaoui blanc », Jauk Armal, sera également de la partie. Aussi, le groupe marocain de musique expérimentale Raskas et la chanteuse sud-africaine Ntombi Ndaba se produiront au festival. Celle-ci participe, selon la même source, à un projet de l’artiste résident, Esa Williams, ayant pour but de mettre en lumière différents types de sons africains, voire explorer la culture et le background historique dont ils ont été inspirés. «Ces trois dernières années, j’ai pu présenter à Atlas Electronic des performances d’artistes amis (comme Mim Suleiman ou Ata Kakl). Pour cette édition, je voulais continuer sur la même lancée en allant un peu plus loin qu’une simple présentation des morceaux…», explique Esa Williams.

Quant à la scène de l’amphithéâtre, elle sera occupée par le producteur du label de future-jazz Kamal Williams. Il y invitera Kieron Ifill, alias K15, ainsi que Louis Chen, Mr Wynters et l’artiste de grime, Mez. Dans la même soirée, le MC marocain Yazid Bezaz fera son show. De son côté, le label marocain, Casa Voyager, disposera cette année d’une scène dédiée. Il y accueillera la sélectionneuse marocaine MMMC, ainsi que des performances live de Viewtiful Joe et Gary Gritness.

Au programme un Back to back entre mad miran et Kreggo est également prévu. Une scène sera également dédiée à l’organisation londonienne, Boiler Room qui accueillera à son tour plusieurs artistes dont Houariyate, Dollypran et Polyswitch.

Outre le line up musical, Atlas Electronic offre, selon la même source, une belle plate-forme aux autres formes d’art. C’est le cas du projet «Afrorack» de l’Ougandais Bamanyan Brian ou encore «Guedra», projet féminin de dance traditionnelle.

Aussi, les festivaliers pourront profiter de talks et de débats autour de sujets différents, dont «les droits d’auteur» et «l’émancipation des artistes». De quoi faire l’intérêt de l’événement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *