Le groupe «Love N’Live» dévoile son feeling à bord du «Dhow»

Le groupe «Love N’Live» dévoile son feeling à bord du «Dhow»

«Love N’Live». Ce groupe camerounais, dont l’appellation peut rappeler un genre musical, offre plutôt un sentiment par sa musique. En tournée actuellement au Maroc, Love N’Live prend ses shows, comme le précise Rass Nganmo, leader du groupe, pour «un moment où, par l’alibi de la musique, nous essayons de donner de l’amour au public».

Un feeling que les Rbatis peuvent découvrir les 14 et 15 juillet au soir à Rabat à bord du somptueux bateau, le Dhow. Ainsi, le groupe présentera, lors de la première date, un voyage à travers la diversité musicale du Cameroun qui, selon Rass Nganmo, également directeur artistique du groupe, rythme le quotidien du pays d’origine et interpelle à la conservation des valeurs des peuples. Quant au 15 juillet, Love N’Live animera un spectacle qui entame son périple du Cameroun pour s’ouvrir sur le reste du monde à partir de fusions de rythmes comme le makossa et le jazz, ainsi que de musiques urbaines. Lors de ces deux shows, ce groupe va se produire aux côtés d’un autre appelé Africa United qui comprend des artistes issus de différents pays du continent dont le Maroc.   

Entre le 16 et le 20 juillet, cette formation musicale fera un enregistrement live à Dar Gnawa de Tanger sous la direction d’Abdellah Boulkhair El Gourd.     

Après quoi, le groupe jouera le 21 juillet à l’Uzine de Casablanca, le 22 du mois courant se rendra dans le Piétri de Rabat avant de revenir le 23 à Casablanca dans le théâtre de l’opprimé. «D’autres dates sont à confirmer à Marrakech et Asilah», enchaîne Rass Nganmo.

Outre sa collaboration avec Dar Gnawa de Tanger, le groupe assure le coaching au groupe Stibidik de Hamada Haddad, vainqueur de jeunes talents de Tanjazz 2015, pour les fins de l’enregistrement de l’album de ce groupe dans le cadre de la résidence Tanjil en collaboration avec l’association Tabadoul.

Avant d’animer des concerts au Maroc, Love N’Live, qui organise sa tournée depuis avril, offre déjà 8 spectacles en Algérie. L’objectif étant de partager la culture du Cameroun. «Nous aimons être proches du public. Nous jouons dans les rues comme dans les prisons entre autres», poursuit le leader du groupe. Rass Nganmou prend également appui dans un proverbe camerounais qui dit que la force et la richesse résident dans la différence. «Nous venons célébrer notre différence avec le peuple marocain», conclut l’artiste.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *