Le Sénégal à l’honneur de la 2ème édition : Le retour du Maroc à l’UA célébré au WOMAAF

Le Sénégal à l’honneur de la 2ème édition : Le retour du Maroc à l’UA  célébré au WOMAAF

La ville de Tanger accueille jusqu’au 30 septembre la 2ème édition du Festival international des musiques du monde et des arts d’Afrique (WOMAAF). Ce rendez-vous panafricain dédié aux arts, aux cultures et musiques d’Afrique célébrera le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine.

Organisé par la Fondation Dintchen-Coucke et la mairie de la ville, le WOMAAF met chaque année un pays d’Afrique à l’honneur. La première édition a été consacrée au Burkina Faso, cette année est dédiée au rayonnement culturel du Sénégal. De ce fait, l’événement offre une programmation aussi riche que variée, avec au menu des concerts musicaux, des ateliers , des expositions d’arts vestimentaires, artisanaux et plastiques outre des conférences scientifiques. Trois jours durant, les festivaliers assisteront à de concerts musicaux qui mettront à l’honneur des artistes venant d’Afrique subsaharienne, du Maroc et d’autres pays du monde, à l’instar de Cheick Tidiane Seck (Mali), Marema Fall (Sénégal), Sarro (Sénégal), Zouk Machine (Guadeloupe), Serge Ananou (Bénin), Saida Fikri (Maroc), Gnawas Les filles de Tanger (Maroc), B.I.C (Haïti) ou encore Koumb Queen (Gabon).

Outre la musique, le programme donne à voir des ateliers de tresses africaines, des lectures de contes africains, des ateliers de percussions et de danses africaines. Le festival propose également des conférences thématiques de haut niveau. Elles portent sur des sujets relatifs à la musique, l’art et la culture d’Afrique et animés par d’éminents spécialistes du Maroc, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire. Ces conférences discuteront de plusieurs sujets, notamment «La coopération culturelle Sud-Sud, réalités et perspectives», «La religion qui unit des Africains, la musique», «Artisanat marocain entre valeur utilitaire et valeur culturelle et artistique, exemple de l’Ecole des arts et métiers de Tétouan» et «Valorisation artistique et culturelle : le rôle des associations et des élus locaux».

De l’art plastique également est au programme à travers une exposition d’œuvres d’art contemporain et musical. L’exposition est initiée au profit des artistes plasticiens et des artistes chanteurs de la programmation officielle du WOMAAF 2017 du Maroc et des pays d’Afrique subsaharienne. Ceux-ci exposeront des tableaux d’arts contemporain et traditionnel ainsi que des œuvres musicales. Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition, organisée sous le thème «Ensemble, revalorisons le riche patrimoine culturel de notre Afrique», s’assigne pour objectif notamment de mettre en valeur les riches patrimoines culturels des pays d’Afrique, renforcer leur rayonnement international et de promouvoir le métissage musical et artistique entre les artistes de l’Afrique subsaharienne et ceux du Maroc. Il vise également à favoriser l’émergence de nouveaux talents et montrer au monde une Afrique fière, positive et métissée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *