Les Nuits du Ramadan : Une vingtaine de groupes pour égayer votre mois spirituel

Les Nuits du Ramadan : Une vingtaine de groupes pour égayer votre mois spirituel

13èmes Nuits du Ramadan initiées par l’Institut français du Maroc

Le nombre de concerts est monté cette année en puissance par rapport à l’année précédente marquée par 16 soirées seulement.

Les Nuits du Ramadan, déjà une tradition chez l’Institut français (IF) du Maroc, apportent un mois sacré après l’autre leur lot de surprises. Un effet créé cette année par le choix des artistes lors de cette 13ème édition prévue du 9 au 14 mai. «Les musiciens invités sont issus de divers univers», précise, jeudi à Casablanca, Clélia Chevrier Kolačko, directrice générale de l’IF du Maroc, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cet événement.

Cette année, ce sont, selon ses dires, 19 concerts qui seront animés, lors de cette manifestation, par 5 groupes différents issus du Maroc, de pays africains et de Bretagne (France) entre autres. Il s’agit, en détail, de la Camerounaise Lornoar, qui se produira le 9 mai en soirée à Tanger, le 10 mai à Kénitra, le 11 mai à Casablanca et le 12 mai à Marrakech. De son côté, l’Algérien Djam donnera un concert le 9 mai à Kénitra, le 10 mai à Tétouan, le 11 mai à El Jadida et le 12 mai à Meknès. A son tour, la Cap-Verdienne Elida Almeida est prévue dans le programme des Nuits du Ramadan. Elle interprétera ses rythmes cubains le 9 mai à Tétouan, le 10 mai à Casablanca, le 11 mai à Rabat et le 14 mai à Agadir. Quant à Aziz Sahmaoui et Hassan Boussou, ils fusionneront leurs musiques en style Gnaoua le temps de concerts prévus le 9 mai à Oujda, le 10 mai à Fès, le 11 mai à Meknès, le 12 mai à Essaouira et le 14 mai à Agadir.

Le programme de cette manifestation comprend aussi la prestation du groupe « La fanfare couche-tard». «C’est notre coup de cœur. C’est un groupe qui joue beaucoup de cuivre», s’exprime Anne-Marie Thuillier, directrice de l’IF d’El Jadida. Là où l’événement a vu le jour pour la première fois avant de s’étendre à d’autres villes. Mme Thuillier, qui précise que le nombre de concerts est monté cette année en puissance par rapport à l’année précédente marquée par 16 soirées seulement, indique également que cette manifestation a drainé lors de l’édition précédente plus de 21.000 spectateurs.

«Cette année, ce sont 35 artistes qui se produiront sur scène», ajoute-t-elle. A propos des groupes, elle précise que des critères ont prédestiné leur sélection. «Ce sont des groupes que nous avons vus en concert lors de festivals et non en vidéos», tranche-t-elle en rappelant que des groupes locaux se produiront en avant-première des concerts de Kénitra et Meknès. Tout comme Mme Thuillier, Abderrahmane Ares, directeur provincial de la culture à El Jadida, qui contribue également à l’organisation de l’événement, s’exprime sur le changement du lieu des concerts dans cette ville. «Les soirées étaient organisées en plein air. Cette année, elles se tiendront au théâtre Afifi. C’est handicapant !», commente-t-il.        

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *