Les professionnels présents en force au Visa For Music

Les professionnels présents  en force au Visa For Music

Brahim El Mazned, directeur du Salon, se confie à ALM

«Malheureusement, il y a un manque de sponsors. Je pense que le projet est mal compris par les bailleurs de fonds. Il est amené à se développer encore plus».

La 3ème édition de Visa For Music, le Salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, prévue du 16 au 19 novembre à Rabat, s’annonce particulière. D’abord, elle connaîtra une forte participation des artistes et des professionnels du secteur. Brahim El Mazned, directeur et fondateur de cette manifestation artistique, précise dans ce sens que «cette édition sera marquée par une présence remarquable des professionnels et des artistes venus de plusieurs pays. Au total, 400 professionnels et 350 artistes ont confirmé leur présence». En outre, les organisateurs offrent une programmation riche et diversifiée. Au menu, une sélection de showcases animés par plusieurs artistes.

On retrouve Ekouba Bambino, Karyna Gomes, Keykyeku Shito Wonu, Hicham Telmoudi, Do Moon, Africa United, Jah Bongo & The Zion Rock, Fatima Tachtoukt, Ali Khattab, Carlos Lopes et autres. Le programme propose également cinq conférences, trois ateliers, quatre workshops, et la projection de six films documentaires musicaux. Il faut dire que Visa For Music a pu s’imposer comme étant le premier marché des musiques actuelles en Afrique. «Nous sommes aujourd’hui les premiers au niveau africain. Visa For Music se trouve auprès de sept marchés en Afrique». Néanmoins, le Salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient n’est pas encore arrivé à attirer plus de sponsors. «Malheureusement, il y a un manque de sponsors. Je pense que le projet est mal compris par les bailleurs de fonds. Il est amené à se développer encore plus», indique-t-il.

Visa For Music est le rendez-vous incontournable pour les professionnels de l’industrie de la musique au sens large : Marocains et internationaux, indépendants et majors, maisons de disques, producteurs et diffuseurs, éditeurs et distributeurs, salles de spectacles et festivals, directeurs artistiques, tourneurs, artistes et groupes ainsi que les organismes professionnels, sociétés d’auteurs, collectivités, fondations, médias et les membres de la société civile… «Visa For Music se veut être une plate-forme d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient». Il faut rappeler que Visa For Music est organisé en partenariat avec le ministère de la culture et la Fondation Hiba.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *