L’OPM fixe les dates de sa prochaine saison

L’OPM fixe les dates de sa prochaine saison

Religions à l’unisson, symphonie dramatique, ballet et bien d’autres spectacles

La nouveauté de cette saison est visiblement la symphonie dramatique d’Hector Berlioz sur fond de la célébrissime œuvre «Roméo et Juliette» de William Shakespeare. Un spectacle qui sera interprété du 28 novembre au 3 décembre à Rabat, Casablanca, Agadir et Marrakech.

L’Orchestre philharmonique du Maroc (OPM) dévoile déjà son programme pour la saison 2019-2020. Pour bien marquer la rentrée, cette formation de musiciens professionnels animera, du 8 au 13 octobre à Casablanca, Rabat, Marrakech et Tanger, les concerts d’ouverture intitulés «Les religions à l’unisson». Interprétés pour la 4ème année consécutive avec des nouveautés, ces concerts seront cette année marqués, selon l’OPM, par l’arrangement de l’œuvre grandiose «Ave Maria» de Schubert et l’interprétation de «Symphonie n°5» de Mahler. 

La nouveauté de cette saison est visiblement la symphonie dramatique d’Hector Berlioz sur fond de la célébrissime œuvre «Roméo et Juliette» de William Shakespeare. Un spectacle qui sera interprété du 28 novembre au 3 décembre à Rabat, Casablanca, Agadir et Marrakech. «Cette symphonie dramatique réunit plus de 120 artistes sur scène pour le plaisir de tous les sens. 50 choristes se joignent  à l’orchestre, pour dépeindre la gamme infinie de sentiments de cette tragédie de Shakespeare», précisent les initiateurs. Mais ce n’est pas tout. Le concert est, selon la même source, accompagné de projection d’illustrations de l’artiste Léa Ibrahimi, qui donne en image sa version de l’histoire.

Et pour fêter le début d’année 2020 comme il se doit, le concert du nouvel an se veut, comme l’exalte l’OPM, «dansant!». Du 8 au 13 janvier, l’orchestre, qui interprétera des valses et polkas à la manière de Vienne, sera dirigé, à Casablanca, Fès, Rabat et Oujda, par le chef franco-marocain  Mehdi Lougraïda. «Cette année, nous vous proposons de venir profiter des œuvres incontournables comme la valse du Beau Danube Bleu, ou la célébrissime Marche de Radetzky où les clappements de mains du public font partie intégrante de l’œuvre», explicitent les organisateurs.

De plus, la danse n’est pas en reste. L’orchestre accordera ses instruments aux rythmes du célébrissime ballet «Le lac des cygnes» de Tchaïkovski. Il sera accompagné, du 19 au 23 février, à Rabat et Casablanca, du Yacobson Ballet de Saint-Petersbourg.   

Quant au traditionnel concours international de musique de l’OPM, il se tiendra du 6 au 11 avril à Casablanca et Rabat. Les participants à la 19ème édition de ce concours joueront des concertos pour violoncelle de Hadyn, Schumman, Tchaikovsky et Dvorak. Ils seront dirigés avec l’orchestre par le chef français Olivier Holt qui dirigera également d’autres concerts lors de cette saison.

A son tour, le Chœur philharmonique du Maroc qui fait partie intégrante de l’OPM interprétera du 30 mai au 1er juin à Rabat, Marrakech et Casablanca, la «Petite Messe solennelle» de Rossini sous la direction du chef Ivan Yohan.

De leur côté, «Les jeudis de l’OPM», dédiés à la musique de chambre, rythmeront cette saison aux mois de septembre, décembre, janvier, février, mars et mai.     

Et pour finir la saison en beauté, l’orchestre célébrera gratuitement la fête de la musique du 19 au 21 juin. Cette année, le choix des initiateurs s’est porté sur des œuvres du répertoire de Beethoven. Le tout sans dévoiler le «programme surprise» de cette fête. Il faudra attendre l’approche de cet événement pour découvrir les œuvres qui seront interprétées. Cela vaut le coup.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *